Quelques ouvrages pour aborder la seconde guerre et la Shoah

Des ouvrages de littérature pour la jeunesse
dimanche 22 février 2004
par  Jean-Claude ROLLAND
popularité : 3%

Otto
Tomi Ungerer
L’Ecole des loisirs
Autobiographie d’un ours en peluche qui a traversé le nazisme.
Un album incontournable
à partir de 7ans.

Grand-Père
Rapaport
Circonflexe - Albums
L’auteur dédie ce livre à ses grands-parents morts. Il y raconte leur vie, la vie de jeunes Juifs de Pologne qui, après la Première Guerre mondiale, migrent à Paris, vers la liberté, mais qui sont rejoints par la Deuxième Guerre mondiale. La famille est dispersée. Les enfants sont placés. La femme reste à Paris. L’homme est conduit au camp de concentration auquel il survit sans savoir comment, ni pourquoi. Le texte est dur et évocateur : "Un homme portant une casquette à tête de mort est-il encore un homme ?". Les illustrations au lavis expriment bien, dans des traits durs et noirs, toute la violence de cette page d’histoire qu’il n’est pas permis d’oublier.

Mon ami Frédéric
RICHTER, Hans Peter
Ed. Livre de Poche
En Allemagne, avant la guerre, deux enfants sont inséparables. L’un d’eux s’appelle Frédéric. Il est Juif. Mais lorsqu’Hitler prend le pouvoir, en 1933, il a décidé que les Juifs n’ont pas le droit de vivre : on les insulte, on les chasse, et bientôt Frédéric est renvoyé de l’école...

La valise d’Hana
Karen Levine
Flammarion
Ce roman est une histoire vraie, un livre reportage. Allers retours entre le passé et le présent, le Japon, l’Europe et l’Amérique... Les chapitres s’alternent entre les recherches menées par une éducatrice au Japon en 2000 qui accompagne un groupe de jeunes enfants sur les traces d’Hana , et la vie de la petite fille de Nové Mesto, en Tchécoslovaquie, déportée à Theresien puis à Auschwitz.
La vie d’Hana, poussière d’étoile est peu à peu révélée, sortie du gouffre de l’oubli :ce groupe d’enfants met en œuvre un véritable travail de mémoire en retrouvant le nom, et l’histoire d’une enfant de leur âge anéantie par le nazisme.

Quand Hitler s’empara du lapin rose
Judith KERR
Medium - ECOLE DES LOISIRS
C’est l’histoire d’Anne dans l’Allemagne nazie d’Adolf Hitler. Elle a neuf ans...
Un récit autobiographique, pittoresque, plein d’humour d’une famille où l’on s’aime et qui doit fuir et entamer la vie dure de réfugiés. Un livre plein d’humour et de tendresse pour aborder un sujet difficile.

"Agathe et calots" " Un sac de billes" "Baby-foot"
Joseph Joffo
Célèbre trilogie. Les souvenirs d’un petit parisien de 10 ans du temps de l’Occupation, dont le célèbre "Sac de bille" a donné lieu à une version cinématographique.
Ce sac de billes, en 1941, Joseph Joffo le reçoit d’un camarade d’école, en échange de son étoile jaune d’enfant juif. Il a dix ans et pour lui, c’est un jeu. Mais très vite, il lui faut partir seul avec son frère de douze ans, pour gagner la zone libre...

Mes enfants, c’est la guerre
Jean-Jacques Greif
Médium
L’école des Loisirs
Madame Christiane sauve des enfants. Elle tient tête aux allemands et cache des évadés...
Elle a vraiment existé.

A la guerre comme à la guerre
Tomi UNGERER
Medium/2002
Dessins et souvenirs d’enfance : Tomi UNGERER est alsacien, ça paraît simple et pourtant c’est très compliqué, car après la guerre de 1870, l’Alsace a été annexée à l’Allemagne. Après 1918, elle est redevenue allemande... et en 1945, française à nouveau.
Tomi a huit ans quand la seconde guerre éclate. Du jour au lendemain, il doit changer de nom, parler allemand, écrire en gothique et faire un dessin raciste.

Je suis une étoile
Inge Auerbacher
Point Virgule 89
Seuls les enfants "spéciaux" portent une étoile, on me remarque de près comme de loin. Ils ont mis un signe sur mon cœur, je le porterai avec fierté. Dès le départ.
Inge Auerbacher est née en Allemagne, elle a été emprisonnée à Terezin entre 1942 et 1945.

J’ai pas pleuré
Ida Grimpan
Robert Laffont
Ida Grinspan avait quatorze ans lorsqu’elle fut déportée à Auschwitz en janvier 1944. Les gendarmes français l’ont arrachée à la campagne poitevine où elle était réfugiée. Ida nous livre son histoire comme elle la raconte inlassablement à des salles pleines de collégiens et de lycéens. Elle témoigne, elle se souvient : l’arrestation dans la nuit, trois gendarmes pour une enfant, Drancy, les trains,
Auschwitz, la sélection et ...
Un livre fort, un livre témoignage

"La loi du retour" : La maison vide ; L’Hôtel du retour ; Rue de Paris
Claude Gutman
Folio Junior
S’inspirant largement de plusieurs générations d’histoire familiale transmises par les siens, Claude Gutman écrit cette trilogie au moment du procès Barbie comme " un passage de mémoire " qu’il destine à ses propres enfants et aux jeunes d’aujourd’hui.
Ce livre raconte l’histoire de David, enfant juif à Montreuil pendant l’Occupation. Caché chaque soir chez les voisins, il assiste au départ de ses parents, arrêtés en 1942 par la police française. Il ne cessera d’attendre leur retour, seul, rempli de douleur et de rage. Réfugié dans un home d’enfants il est témoin de l’évacuation de celle-ci par la Gestapo, puis rejoint la Résistance. A la Libération, il apprend la mort de ses parents au centre de rapatriement installé dans
l’hôtel Lutétia.
L’espérance d’un monde de paix et de générosité le décide à partir pour la Palestine. Ce sera un voyage initiatique ...

Une île rue des oiseaux.
ORLEV, Uri.
Stock
Un enfant survit seul dans le ghetto vide d’une ville de
Pologne. Son adaptabilité, ses échappées dans la ville, ses rencontres avec les autres, prisonniers eux aussi de la guerre... Un livre superbe, touchant par sa pudeur et sa force.

Mon enfance en Allemagne nazie
Ilse Koehn
Ilse Koehn, l’auteur de ce livre a six ans en 1935. Le Père d’Ilse est fils de mère juive et de père allemand non-juif. Pour échapper aux nouvelles lois, ses parents divorcent mais la pression des nazis contre les juifs devient de plus en plus forte et Ilse rejoint sa mère. Bientôt la propagande nazie dans les écoles, la jeunesse hitlérienne qui enrôle...

J’étais enfant à Varsovie
Larissa Cain
Syras Jeunesse
Larissa vit une enfance heureuse avec ses parents confiseurs, à Varsovie. Lorsque les Allemands envahissent la Pologne, sa vie va peu à peu changer, jusqu’à connaître la faim, la peur, les caches, mais aussi l’immense élan de solidarité dont ont fait preuve les gens qui l’ont aidée. "

Les enfants d’Izieu
Rolande Causse
Petit point (1989)
Ne se contente pas du souvenir, fait naître la révolte, la réflexion chez des enfants d’aujourd’hui, c’est l’objet de ce récit de l’épisode tragique de la déportation des enfants de la maison d’Izieu en 1944.

Berthe. - L’enfant caché.
BURKO-FALCMAN,
Seuil
Peut-on vivre au grand jour quand on a été caché ? Peut-on retrouver sa véritable identité ? Comment la petite Estelle de la guerre peut-elle redevenir Esther, tout simplement ? Ce roman le raconte avec une étonnante simplicité, dans un récit double : le journal tenu par Esther et celui du narrateur, plus distant, drôle et dramatique à la fois, faisant renaître le petit monde juif de l’après-guerre.
Esther grandit, devient une femme. Mais la petite fille cachée reste toujours là, écorchée...
Après cinquante années de silence, les enfants juifs cachés pendant la guerre peuvent enfin parler.

MAUS ( 2 volumes)Un Survivant raconte ; Et c’est là que les ennuis ont commencé
Art Spiegelman
Ed. FLAMMARION
L’épigraphe de ce livre singulier annonce la couleur et la douleur : "Les Juifs sont indubitablement une race mais ils ne sont pas humains" et c’est signé Adolf Hitler. Il s’agit de la vie d’un rescapé des camps nazis racontée, par son fils, en bandes dessinées. Les Allemands sont des chats et les Juifs des souris et le ton métaphorique se rapproche plus de Kafka que de Mickey Mouse ou Felix the Cat. Prix Pulitzer 1992.

Auschwitz
Pascal Croci- Octobre 2000
Emmanuel Proust Editions
Bande dessinée.
Quelque part en ex-Yougoslavie. Le vieux Kazik et sa femme se souviennent d’Auschwitz... Quand en mars 1944, ils découvrent que la barbarie revêt une forme humaine : celle du bourreau nazi. Première bande dessinée réaliste sur la Shoah, ce récit bouleversant, directement inspiré des témoignages des survivants du camp d’Auswitz-Birkenau, raconte le quotidien du camp d’extermination.
Un ouvrage parfaitement documenté. On y retrouve des images du film de Lanzmann Shoah. Prix Jeunesse de l’Assemblée Nationale.



Commentaires  forum ferme

Logo de Jean-Claude ROLLAND
Quelques ouvrages pour la Shoah
mercredi 13 avril 2005 à 23h15 - par  Jean-Claude ROLLAND

Un oubli réparé : La BD de Croci parue en 2000. Auschwitz. Incontournable, poignant, terrifiant ...
Les dernières pages font froid dans le dos ...

Logo de fufu
> Quelques ouvrages pour aborder la seconde guerre et la Shoah
dimanche 10 avril 2005 à 15h58 - par  fufu

je me permets de vous signaler que j’ai lu récemment un livre poignant, simple et pédagogique : ’Shoah, j’ai vecu les camps de concentration". aux éditions Bayard. Il s’agit de trois témoignages de jeunes juifs qui avaient entre 13 et 17 ans et qui ont vécu la shoah et la déportation. C’est à vous couper le souffle, sans pathos, sans voyeurisme, mais traversés d’une émotion incroyable. Au travers des pages on est saisi, aussi par l’extarordinaire goût de vivre de ces rescapes. A mon avis, à mettre entre les mains de tous les ados et de leurs parents.

Logo de jos
> Quelques ouvrages pour aborder la seconde guerre et la Shoah
mardi 24 février 2004 à 15h25 - par  jos

Bonjour,
Permettez-moi d’ajouter à cette liste un très bel album de seuil Jeunesse, Sauve-toi Elie !, d’Elisabeth Brami et Bernard Jeunet, oct 2003.
Cherchez-le, l’émotion ... peur de ne pas trouver les mots justes pour rendre compte de ce recit si juste...

Logo de jos
lundi 28 février 2011 à 19h05 - par  meef1

Bonjour, je suis également étudiante en Master enseignement primaire et je prépare un mémoire sur la shoah dans les albums de jeunesse. J’ai trouvé les albums sur lesquels je vais orienter mon mémoire cependant j’ai du mal à trouver des ouvrages didactiques sur ce thème, m’en conseillez-vous quelques uns ? Merci d’avance. Cordialement

Logo de meef1
mercredi 10 novembre 2010 à 10h51 - par  stenan

bonjour,
je vois que vous avez utilisé il y a 4 ans des ouvrages de litterature de jeunesse pour votre année de PE2. je suis moi meme en M1 metier de l’enseignement et j’ai choisi comme sujet de memoire : la Shoah dans la litterature de jeunesse. pouvez vous m’aiguiller sur le sujet s’il vous plait ? j’ai deja pas mal d’ouvrages sur le sujet mais je ne sais pas trop par où commencer.
merci
cordialement.

Logo de stenan
mercredi 29 novembre 2006 à 13h08 - par  Jean-Claude ROLLAND

Mon mémoire de cafipemf est ici sur ce site..
Quant au mémoire de PE2 dont parle le forum , il n’y a pas eu de réponse ... dommage.

mardi 28 novembre 2006 à 22h13

très intéressée pour lire votre mémoire , est-il en ligne ?
l’avez vous fait publié ?

dimanche 28 mai 2006 à 22h44 - par  Jean-Claude ROLLAND

Pourriez vous en dire un peu plus à propos de ce mémoire ? Littérature, Histoire ? Accepteriez vous d’en diffuser une partie (ou plus) sur ces pages ? Vous l’avez surement compris ce sujet nous intéresse.

dimanche 28 mai 2006 à 17h17

Quelques albums utilisés pour mon mémoire PE2 :

- Les Trois secrets d’Alexandra de Didier Daeninckx (tomes 1, 2 et 3)
- Un foulard dans la nuit de Milena
- La grande peur sous les étoiles de Jo Hoestland
- L’étoile D’Erika de Ruth Vander Zee

Logo de Philippe R.
vendredi 27 février 2004 à 18h15 - par  Philippe R.

J’avais oublié le très utile ouvrage d’Annette Wieviorka au Seuil "Auschwitz expliqué à ma fille". Utile d’abord pour nous adultes, comme tous les ouvrages de cette collection.
Philippe

Logo de Philippe R.
jeudi 26 février 2004 à 11h43 - par  Philippe Rocher

Il y a aussi "Anne Franck, la vie en cachette" de Johanna Hurwitz, au Livre de poche jeunesse coll. Histoires de vies. Une introduction au célèbre journal. "A partir de 11ans" est-il écrit...

Logo de Philippe Rocher
mardi 24 février 2004 à 16h09 - par  Jean-Claude ROLLAND

Merci, c’est un album que je ne connaissais pas. J’essaierai de me le procurer
Philippe R. me fait également remarquer que le journal d’Anne Franck n’est pas sur la liste ...
Et j’ai oublié un album que j’ai découvert l’an dernier : "Un violon dans la nuit" de Didier Daeninckx édition rue du Monde.