Réunion avec les enseignants référents pour le CME.

lundi 29 mars 2004
par  Réseau Eppée
popularité : 3%

Bilan de la réunion du 16 mars 2004 avec les enseignants référents

Étaient présents : Mme Rousseau (IEN), M. Rolland (CPC), M. Boubet (CoREP), Mme Pavan (Pasteur 2), M. Fauvel (Hugo 1), Mme Belot (Hugo 2), Mme Der (G. Martin), M. Kansoussi (Jaurès 2), Mme Hending (Lacépède 1), Mme Merchier (R. Rolland), Mme Genser (Dumas), Mme Chwarzcianek (service Education), Mme Cousin (CME).

Attentes vis-à-vis du CME

- La prise en compte de la parole des enfants.
La question du devenir des propositions faites par les candidats pendant la campagne électorale a été abordée : Une fois les élections passées, les enfants ne savent pas ce que deviennent les propositions pour lesquelles ils ont élu leurs camarades.
M. Rolland a expliqué que lors des premières séances du CME, les élus ont présenté leur « programme » et qu’à partir de cet échange ils se sont regroupés en commissions thématiques qui ont retenu un ou deux projets à mener pendant l’année.
Certaines propositions sont nécessairement laissées de côté mais il est important que les animateurs écoutent tous les souhaits et leur apportent une réponse (positive ou négative).
Afin que les électeurs comprennent ce processus de sélection des projets, il a été proposé que les écoles conservent les professions de foi des enfants. Les élèves pourront ainsi interroger leurs élus, après quelques séances : quelles propositions ont été retenues ? Quelles sont celles qui ont été écartées ? Pour quelles raisons ?
L’ANACEJ (association nationale des conseils d’enfants et de jeunes) préconise que les enfants ne soient pas élus sur des propositions de réalisations et d’actions trop concrètes (comme l’installation de jeux dans les écoles) mais sur un état des lieux de ce qui est à améliorer dans la commune ou le quartier. Sinon, les électeurs risquent de leur reprocher de ne pas tenir leurs promesses.

- La circulation des informations entre le CME et les écoles.
Le constat général est le manque de lien entre les écoles et le CME : une fois les élections passées, les enfants des écoles se désintéressent du conseil, faute d’informations. De plus, les élus ne sont pas toujours en mesure d’expliquer ce qu’ils font au CME (et moins encore ce que font les commissions auxquelles ils ne participent pas).
Les enseignants souhaitent recevoir régulièrement un compte rendu écrit (par les adultes) des séances afin de relayer et de faire vivre le CME dans les écoles. Ces comptes rendus pourront ensuite être affichés dans les établissements, lus et débattus dans les classes ou dans les conseils d’élèves. Ce serait l’occasion d’avoir un retour des électeurs et d’enrichir les discussions et les projets du conseil. Cela permettrait aussi de sensibiliser les enfants de toutes les classes et non pas seulement celles qui votent ou qui ont un élu au CME (il a d’ailleurs été souligné qu’au moment de la campagne les plus jeunes pouvaient également être informés sur l’existence du conseil).
Certains enseignants souhaiteraient rencontrer les animateurs. Il n’est matériellement pas possible que ces derniers se déplacent dans les écoles mais les professeurs qui le veulent peuvent assister à des séances du CME et leur apporter, à cette occasion, un soutien pédagogique (les intervenants sont essentiellement des étudiants, ils n’ont pas l’habitude d’animer un groupe d’enfants). [1]
Pour faire vivre cette partie pédagogique la présence d’un enseignant pour animer le CME serait nécessaire.

- La campagne électorale
Il y a deux ans, des élus (adultes) sont intervenus avant la campagne du CME. Ils ont expliqué aux enfants le rôle et les responsabilités d’un élu. L’expérience s’est révélée intéressante, elle sera donc reconduite à la rentrée prochaine.
Afin de bénéficier de plus de séances du CME, il faudrait pouvoir organiser les élections plus tôt dans l’année. Nous essaierons donc de planifier la rentrée avant les grandes vacances.

2. Les projets du CME pour la fin de l’année.

- Séance plénière du 31 mars 2004.
La réunion du 31 mars sera consacrée à un « bilan » en séance plénière. Chaque commission proposera un rapporteur pour expliquer au conseil l’avancée de son projet et ses objectifs pour la fin de l’année.
Chaque élu repartira avec quatre feuilles de couleurs différentes résumant le travail des quatre commissions. Un double de ce bilan sera également envoyé dans les écoles (il pourra être affiché et expliqué en conseil d’élèves)

- Les Fêtes de Seine
A l’occasion des Fêtes de Seine (les 19 et 20 juin 2004), le CME tiendra un stand dans lequel il exposera les projets qu’il aura réalisés (ou sur lesquels il aura travaillé).
Nous invitons les classes qui le souhaitent à se joindre à cette initiative en proposant des réalisations sur l’un des thèmes abordés par le CME cette année. Cette participation peut se concrétiser par des dessins, des textes ou tout autre support qui seront exposées dans le stand, avec les réalisations du CME.

- Perspectives
Bilans des séances à envoyer régulièrement dans les écoles. Préparation des fêtes de Seine.
Organisation de la rentrée à préparer en fin d’année scolaire.


Compte rendu rédigé par Claire Cousin.


[1M. Rolland rencontrera régulièrement les animateurs du CME afin d’aborder avec eux les questionnements sur l’animation de groupe et la prise en compte de la parole des enfants