Faire lire 10 livres par an au cycle 3

Comment des élèves de cycle 3 lisent-ils près de 10 livres de littérature en une année scolaire
mercredi 28 avril 2004
par  Alain Izzet
popularité : 3%

Je ne résiste pas à la tentation de vous raconter ce que j’ai vu à l’école Joliot-Curie de Soisy-en-Brie...

L’instit. de CM1 est parti de l’idée que l’introduction de la littérature au cycle 3 dans les nouveaux programmes répondait à trois objectifs majeurs de la part des concepteurs des programmes 2002 :

1. initier les élèves à l’étude d’une œuvre littéraire, à découvrir sa construction, le style de l’auteur, le genre de l’œuvre etc. ;

2. donner le goût de la lecture aux élèves grâce à la multiplication des livres lus et aux échanges qui peuvent avoir lieu entre élèves à leur propos ;

3. fonder une « culture commune » par l’acquisition d’une somme de références littéraires et culturelles communes et par la prise de conscience des élèves de ce patrimoine commun.

Se fondant sur l’obligation pour les élèves de lire 10 œuvres par an, il a proposé à ses collègues enseignants de cycle 3 de l’école et de l’autre école du REP d’organiser un rallye-lecture sur les principes suivants :
- Dans chaque classe participante, les élèves sont informés de la liste des œuvres prévues par les programmes (œuvres pouvant être lues dans le cadre de ce projet).
- Les élèves sont libres de lire chacun le livre qu’il souhaite. L’important est d’en lire le plus grand nombre.
- Chaque livre lu par un élève fait l’objet de sa part d’une communication orale (env. 15 min) à la classe et d’une mini-fiche de lecture reprenant références, résumé et intérêt de l’ouvrage. Ceci est « pris » sur l’heure quotidienne de littérature prévue aux programmes officiels.
- Chaque jour, ce sont donc deux élèves qui présentent chacun un livre, suivant un calendrier pré-établi. En une période (entre deux vacances), chaque élève a présenté deux livres, un lu pendant les vacances, l’autre après.
- Les présentations par les élèves n’occupant qu’une demi-heure par jour, l’instit. consacre en principe l’autre demi-heure à l’étude d’un aspect d’une des œuvres (quel genre d’ouvrage, de roman, quel style, place des dialogues, éléments du décor, etc.). Ce passage était choisi, en début d’année, par l’enseignant. Depuis (nous sommes en avril), ce sont les élèves qui choisissent eux-mêmes ce qu’ils estiment être « l’extrait caractéristique. » Parfois, il est intéressant, parfois moins. Mais c’est la classe qui en discute. Parfois aussi, la classe commente les illustrations, compare deux livres lus... En un mot, cette demi heure est un moment de discussions sur les livres. Moment d’expression orale, certes, mais aussi grand moment de littérature, moment où le goût de la lecture peut être communiqué, moment d’enrichissement mutuel, de construction d’une culture commune... et de prise de conscience de cette richesse commune.

- Le fond d’ouvrages de la BCD de l’école et de la BM ne couvrant pas les quelques centaines de références prévues, ce ne sont finalement que 70 à 80 livres qui seront lus par au moins un élève de la classe (l’année n’étant pas terminée, il est encore difficile de savoir combien exactement).
- Il se passe la même chose dans les autres classes de cycle 3 du REP participantes. Les livres des BCD des deux écoles étant sensiblement les mêmes, c’est moins d’une centaine de livres qui auront été lus par au moins un élève du REP.
- Chaque enseignant disposera donc des fiches de lecture des élèves sur chacun des ouvrages lus.
- Ces fiches vont être regroupées et serviront de base aux enseignants pour former des questions sur ces ouvrages.
- Le jour du grand rallye (début juin), les élèves navigueront de stand en stand, regroupés par équipes de 6 ou 7 élèves.
- Sur chaque stand, cinq questions seront posées à l’équipe (à priori, ce devraient être des QCM pour une vérification des réponses plus aisée.

Les stands sont de plusieurs genres :

1. stands posant des questions sur les récits eux mêmes (qu’arrive-t-il à tel personnage à tel moment dans tel livre ?)

2. stands posant des questions sur les illustrations

3. stands posant des questions sur la nature des ouvrages (tel titre d’ouvrage est-il celui d’un roman policier ou d’un album ?)

4. stands posant des questions sur des situations (dans quelle oeuvre un personnage se fait-il avoir par un flatteur ?)

- Il est évident que les élèves ne pourront pas répondre à toutes les questions puisqu’aucun élève n’aura lu tous les livres du rallye. Mais les membres d’une équipe pourront s’entraider et plus ils auront lu et plus ils auront de chances de répondre aux questions.
- L’année prochaine, il est prévu que ce soient les élèves des classes eux-mêmes qui préparent les questions. Mais les modalités restent à prévoir. Les collègues attendent de voir comment tout cela se déroule cette année.

L’expérience me semble intéressante à suivre dans la mesure où, en s’appuyant sur un projet commun, elle donne l’occasion aux enseignants participants de s’inscrire réellement dans la mise en place des programmes 2002 en littérature en respectant les volumes horaires prévus (entre 4h30 et 5h30 par semaine).

D’une façon générale, chaque élève a lu un livre par période de vacances scolaires (Toussaint, Noël, février, Pâques, W-E de mai) et un livre par période intermédiaire.

Il a aussi été décidé d’établir une sorte de fichier des œuvres lues par chaque élève pour éviter qu’il ne relise les mêmes livres l’année prochaine, lors du prochain rallye.

Tout cela aura nécessité de la part les enseignants participants une volonté constante et permanente :
- de tenir ce volume d’une heure quotidienne sur la littérature, avec deux présentations de livres par jour (2 x 15 minutes) ;
- de lire au préalable une quinzaine de livres (romans, albums, BD etc.), pour sélectionner les extraits à étudier en classe les 3 ou 4 premières semaines du projet.

C’est avec impatience que j’attends le mois de juin pour voir comment se sera déroulée l’opération. Le seul problème est que Soisy-en-Brie n’existe pas !

Alain Izzet


Commentaires  forum ferme

Logo de Alain Izzet
> Faire lire 10 livres par an au cycle 3
samedi 11 septembre 2004 à 14h52 - par  Alain Izzet

Il serait intéressant que les collègues qui se lancent dans un projet de ce type, avec leur seule classe ou avec d’autres, se fassent connaître dès maintenant auprès de l’équipe de circonscription. Cela nous permettrait éventuellement de mettre les uns et les autres en contact pour confronter leurs expériences et progresser pour le futur. Et puis... même pour tout de suite, les idées des autres peuvent être utiles, non ?

Logo de Hervé Bidault
dimanche 12 septembre 2004 à 10h47 - par  Hervé Bidault

Je m’y lance cette année avec mes CP-CM2. J’adapte un peu le projet... J’essaie de le faire avec une bibliothèque d’Epinay mais ce n’est pas encore certain... Problèmes de temps, de personnel...
Mais de toute façon seul ou pas , j’en suis avant les prochaines vacances !

Logo de Hervé Bidault
> Faire lire 10 livres par an au cycle 3
lundi 2 août 2004 à 15h48 - par  Hervé Bidault

Un petit bilan…

Trop court ! Mais plutôt bien perçu par les élèves…

J’ai élargi les niveaux de lecture afin d’en faire moins (restaient 3 niveaux) mais je pense que ce n’est pas utile d’en faire.

Les enfants se sont dirigés naturellement vers des ouvrages de leur niveau car ils ont écouté et participé aux discussions mises en place chaque matin autour d’un livre lu ou en cours de lecture …
Ainsi, chacun a pu lire à son rythme, en fonction de ses goûts et des débats (certains se prolongeaient dans la cour …).

Le nombre de romans lus varie de 1 à 4 / 5 par élève en 5 semaines de pratique.
Certaines équipes ont élaboré une stratégie qui leur permettait de choisir leurs romans en fonction des autres groupes afin de ne pas lire tous la même chose et élargir ainsi leurs possibilités de réponse aux questions lors de la rencontre finale.

La rencontre finale a été préparée tout au long des 5 semaines par des moments de rencontre en groupe pour préparer les questionnaires (5 questions par roman) ainsi que les réponses (afin d’éviter les questions « pièges » auxquelles personne n’a la réponse !). Les types de questions sont en gros celles définies par Alain Izzet.

Le jour de la rencontre finale, chaque équipe a choisi les questionnaires classés par niveau en fonction des romans lus. Ils ne pouvaient bien entendu pas répondre à tout car personne n’a pu lire tous les romans. Mais certains ont tout de même essayé de répondre sans avoir lu le roman, en cherchant des indices extérieurs (4ème de couverture…) ou intérieur (titres des chapitres, lecture « diagonale », hasard !) ce qui s’est souvent avéré payant.
Cette « finale » a été un véritable moment d’ébullition et d’investissement ! Avec un regret partagé par tous : le manque de temps.

Je pense que c’est une situation que je renouvellerai dès cette année mais sur une période plus longue (un trimestre ?), avec une collaboration plus importante des bibliothèques municipales (si j’obtiens un créneau…) ainsi que la BCD et aussi avec d’autres classes…

Logo de Hervé Bidault
dimanche 12 septembre 2004 à 17h32 - par  Hervé Bidault

Cher anonyme...
Désolé pour la réponse tardive, je n’avais pas vu le message... (Jean-Claude, ce serait bien que les réponses apparaissent dans les nouveautés du forum, si c’est possible...).

Je ne peux faire ici la liste des romans (35 au total, j’ai toujours la liste...) mais cela allait d’ouvrages très simples comme : "A l’abordage Mamadou Courage" de Jean-Loup Craipeau ; jusqu’à des romans plutôt "collège" : Oh boy ! de Marie Aude Murail. Il n’y avait pas d’albums. Les romans ont été choisis avec l’aide de la bibliothèque Camus (A propos, un scandale que la mairie souhaite fermer les bibliothèques de quartier !!!)

Malheureusement (grave erreur !) je n’ai pas conservé les questionnaires élaborés. Les questions portaient beaucoup sur l’histoire : nom des personnages, rôle, description (physique, caractère...). Aussi sur la chronologie des évènements : pourquoi tel évènement se passe-t-il à ce moment précis... Sur les illustrations (quand il y en avait...) ou les couvertures.
Certains groupes ont aussi construit des mots croisés, des QCM... Souvent les enfants ont réinvesti une partie du travail effectué en lecture suivie sur les romans "étudiés". La consigne était que chaque groupe rédigeait 6 questions ainsi que les réponses précises avec les numéros de pages afin d’éviter les questions auxquelles personne ne pouvait répondre.

Voilà, c’est un peu succinct, il manque la "matière" : les exemples... Je vais chercher avec un peu de chance certains élèves de CM1 les ont conservé...

Logo de Hervé Bidault
mardi 3 août 2004 à 02h25 - par  Jean-Claude ROLLAND

Quels romans ont-été lus ? Y-a-t-il eu des albums ?
Pourrait-on avoir des précisions sur les questions posées par les élèves ? Peux-tu donner quelques exemples ?
Merci.

> Faire lire 10 livres par an au cycle 3
mercredi 26 mai 2004 à 10h01

Beau projet en effet...rajoute un paragraphe sur l’intérêt de travailler avec des professionnels du livre...des bibliothécaires par exemple...

par contre, le collègue qui te répond évoque les BCD ... J’espère qu’à Soisy en Brie, elles sont toutes dotées de livres de qualité, que les livres de la liste du cycle 3 y figurent en bonne place etc...

Bref, si tu as des motivés pour ce projet...fais-moi signe...
la bibliothécaire d’Ouvaton sur Loire

Logo de Hervé Bidault
mercredi 26 mai 2004 à 16h40 - par  Hervé Bidault

Du coup, je m’y met (avec des pros du livres ! Bibliothèque Camus...) en cette fin d’année.

- 5 niveaux de lecture sont constitués (CM1/CM2), en fonction du nombre d’élèves dans chaque groupe, il y a plus ou moins de romans (romans uniquement pour cette fois).
- Les élèves choisissent un roman selon leur niveau.
- La lecture est échelonnée sur environ six semaines (négociable) le nombre de livres lus par enfant durant la période est très variable.
- Pour chaque roman terminé, une mini fiche de lecture est faite par l’élève.
- Chaque jour, un ou deux enfants présentent leur roman en cours de lecture ou terminé selon un planning. Ils doivent lire un extrait choisi, donner leur avis. S’ensuit une petite discussion sur cet ouvrage qui s’enrichit dès que plusieurs élèves ont lu le même livre.
- Des équipes sont formées à l’intérieur de chaque niveau avec pour objectif de préparer des questions (ainsi que les réponses) sur les récits, les illustrations, la nature des ouvrages, des situations...
- Ces questions sont validées et conservées jusqu’à la rencontre finale.
- Le jour de la « finale » (fin juin) chaque équipe reçoit les questions des équipes concurrentes avec pour mission d’avoir le plus de réponses correctes.
- La correction est d’abord faite par l’équipe ayant élaboré le questionnaire puis validée par l’enseignant.

Maintenant que c’est en route, je me demande si les niveaux de lecture sont bien utiles...
Il manque le déplacement de la classe à la bibliothèque (pour l’année prochaine ?) afin de choisir parmi des ouvrages sélectionnés par les bibliothécaires, éventuellement certains de la "liste", avoir un plus grand choix quant aux types de livres (documentaires, BD, roman...) et laisser un peu de liberté (encadrée ! ) aux enfants.
Petite difficulté, je ne peux pas avoir lu tous les livres proposés... D’où l’intérêt d’y travailler à plusieurs classes, pour l’année suivante...
J’ai probablement oublié quelque chose... Mais c’est en cours dans une vraie ville !

Logo de Hervé Bidault
> Faire lire 10 livres par an
samedi 1er mai 2004 à 09h36 - par  Hervé Bidault

Ton projet (car j’espère bien que tu vas nous pousser vers cela...) me semble très intéressant.
Mais quant à la variété des ouvrages (80 à 100... ça peut être beaucoup pour une BCD !) ne pourrait-on pas monter une BCD de circonscription regroupant non pas les livres mais la liste (informatisée ??) des ouvrages disponibles dans les écoles (j’insiste...). Un samedi matin ou deux "d’animation pédagogique" pour lister cela et le tour est joué ! D’autant que je pense que de nombreuses BCD sont déjà plus ou moins informatisées. Il faut aussi que les écoles acceptent de prêter leurs livres...
Soisy en Brie n’existe pas, dommage !

Logo de Hervé Bidault
samedi 17 février 2007 à 14h05 - par  Jean-Claude ROLLAND

20 € ? Rien que cela ! L’école doit rester gratuite et l’achat de livres est généralement subventionné par les communes. N’y avait-il pas la possibilité d’emprunter ces livres dans une bibliothèque, ne pouvait-on pas les acheter pour la BCD de l’école ?

Logo de ROSE
samedi 17 février 2007 à 07h05 - par  ROSE

bravo, pour votre site, j’ai pu m’informer sur ce contrat de lecture, en tant que délégué ici à la réunion, nous avons eus la surprise de voir, les professeurs de CM2,réclamés 20 euros, pour l’achat de livres de lecture, sur la liste scolaire, est-ce normal ?

Logo de aminacandy
mercredi 9 février 2005 à 12h03 - par  aminacandy

JE ME LANCE AUSSI !!!
J’ai prévu une liste de 25 livres pour mes ce2 avec fiches de lecture intermediares et rallye final par equipe en juin...je débute et je trouve effectivemetn que c’est une bonne façon de les motiver à lire et de les ouvrir sur toutes ces references culturelles ; j’ai pris le parti de choisir des albums afin d’aider les elèves qui ont des difficultes de lecture à s’approprier aussi ce projet (sur la lsite j’ai mentionné les niveaux de difficulté de lecture afin que les eleves puissent se reperer a.b.c.d)
Voici ma lite
Liste des œuvres du rallye-lecture des CE2b
1 Fantastique Maître Renard Roald Dahl Folio Cadet B
2 Toufdepoil Claude Gutman Pocket Junior C
3 Le hollandais sans peine Marie Aude Murail Ecole des loisirs A
4 Le coupeur de mots H.Joachim Schadlich Castor Poche B
5 Un jour mon prince grattera Susie Morgenstein Ecole des loisirs A
6 Le doigt magique Roald Dahl Folio Cadet A
7 Otto Tomi Ungerer Ecole des loisirs B
8 Le gentil petit diable dans Contes de la rue Broca Pierre Gripari Grasset Jeunesse B
9 Le petit garçon qui aimait les mots Maya Nahum Pocket Junior B
10 La flûte tzigane Bertrand Solet Castor Poche C
11 Voyage au pays des arbres J.M.G. Le clézio Folio Cadet B
12 La prédiction de Nadia Marie Desplechin Ecole des loisirs C
13 A mots croisés Bernard Friot Milan poche B
14 Moi et rien Kitty Crowther Ecole des loisirs A
15 La caverne de l’ours sacré A.M. Desplat-Duc Grasset Jeunesse B
16 Où es-tu ? Thierry Lenain Livre de poche D
17 Verte Marie Desplechin Ecole des loisirs C
18 Amandine ou les deux jardins dans Sept contes Michel Tournier Folio Junior B
19 L’homme qui plantait des arbres Jean Giono Folio Cadet D
20 9 Dominique Souton Ecole desloisirs B
21 Les trois torrents dans Légendes des lacs et des rivières Bertrand Clavel Le livre de poche B
22 Une histoire à quatre voix Anthony Browne Ecole des loisirs A
23 Fifi Brindacier Astrid Lindgren Livre de poche B
24 Little Lou Jean Claverie Folio Cadet B
25 Nouvelles histoires pressées Bernard Friot Milan poche C
26 Comment Wang-Fô fut sauvé Marguerite Yourcenar Folio Cadet C
27 Yacouba chasseur africain Ahmadou Kourouma Folio Junior C
28 Le buveur d’encre Eric Sanvoisin Milan Poche B
29 L’œil du loup Daniel Pennac Pocket Junior C
30 Je suis amoureux d’un tigre Paul Thiès Syros Jeunesse A

N’hesitez pas à m’apporter vos conseils....

Logo de aminacandy
dimanche 2 mai 2004 à 15h53 - par  Alain Izzet

Je crois que je me suis mal exprimé.

Si les élèves peuvent choisir de lire les livres qu’ils veulent, il est à prévoir que certains livres seront lus pas tous les élèves, d’autres par une partie seulement. Ainsi, le nombre des livres qui auront été lus au moins une fois par au moins un élève sera-t-il nécessairement supérieur au nombre des élèves.

Parallèlement, les élèves se donnant mutuellement envie, il est également à prévoir que certains livres seront lus par plusieurs élèves.

(l’élève A lira les livres 1, 2 et 3, l’élève B lira 1, 2 et 4, l’élève C lira 1, 3 et 4... par exemple)

C’est la combinaison de ces deux facteurs qui me fait estimer (de façon totalement gratuite et arbitraire, je le concède) que le nombre total de livres qui auront été lus par au moins un élève avoisinera les 80.

Mais ces chiffres n’ont pas de réelle importance : ils ne visent qu’à donner une idée de ce qui pourrait se passer. Le rallye ne sera pas dénaturé si ces nombres se révèlent différents dans la réalité.

Concernant le jour du rallye en lui-même : si 120 titres ont ainsi été lus par au moins un élève des classes participantes (les "80" livres lus par une classe ne sont pas totalement les mêmes que les "80" d’une autre classe), les élèves d’une classe donnée en connaissent les 2/3 (80/120). Donc ils ont deux chances sur trois de connaître la réponse aux questions posées sur les stands. Et ils mesurent l’ampleur des manques... ce qui peut aussi les motiver pour la suite !

En termes de préparation pour les enseignants : Certes, préparer autant de questions, sur autant de livres, peut sembler fastidieux pour les collègues. En fait, il faudrait que chacun (enseignant) note, pendant qu’un élève présente un livre à la classe, trois questions sur le livre. L’enseignant a le livre entre les mains, peut le parcourir, le feuilleter, trouver des idées, des entrées notamment en fonction des points intéressants de l’ouvrage.

Pour ce qui est de lancer cela au niveau de la circonscription : tout dépendra des envies des uns et des autres, des enseignants mais aussi de l’IEN. Effectivement, en écrivant ce texte, j’espérais que des collègues se montreraient intéressés pour pouvoir lancer cela. Mais là, ça dépasse largement le cadre de mon seul REP...

Le projet n’est qu’une simple idée, bien évidemment modifiable. Moi, j’ai écrit une fiction... pas la réalité ! Il faudrait à un moment donné réunir les personnes intéressées pour mettre au point le fonctionnement. Beaucoup de boulot. Mais quel challenge ! faire lire 10 livres au plus grand nombre d’élèves de cycle 3 !