Outils des élèves

 juillet 2005
par  Jean-Claude ROLLAND
popularité : 3%

e que l’élève peut utiliser aux différents moments d’une séquence d’enseignement ? Et surtout pour quoi faire ? Une réflexion menée en stage de titulaires de première année.

Les outils de l’élève utilisés au cours d’une séquence d’enseignement

Avant
- Projet de classe : il permet de motiver nos élèves, en situant le travail, en contextualisant, on donne du sens aux apprentissages et donc à l’école, ...
- Programmation : lorsqu’on situe le travail dans le temps, dans l’année, dans le cycle, cela permet déjà aux élèves de mobiliser leurs connaissances. « En CE2, vous avez déjà travaillé sur des situations de partage, et aujourd’hui, on ... ». Un manuel et sa table des matières aident également l’élève à se repérer dans ses apprentissages.
- Progression : le rappel des séances ou séquences déjà menées permet de situer le travail en fonction de la classe et des progrès des élèves.
- Evaluation : pour un élève, savoir qu’il sait c’est s’appuyer sur ses propres réussites, c’est se sentir prêt à prendre des risques, à apprendre

Mise en route et appropriation
- Affiches : d’abord, celles, éphémères, qui ont servi lors des séances précédentes pour noter remarques, résultats intermédiaires, questionnements, ... elles permettent de revenir sur une remarque, un constat, de se rappeler la leçon précédente, de situer le travail. Les affiches plus finalisées avec les élèves sont un affichage didactique qui facilitera la mobilisation de compétences et de capacités acquises ou en cours d’acquisition par les élèves, elles servent d’aide-mémoire.
- Consignes : données oralement, écrites au tableau, sur les supports donnés aux élèves... ils reformulent, et en comprenant ce qui est attendu, ils pourront plus aisément se représenter la tâche à accomplir
- Supports : après une phase de découverte et d’appropriation individuelle, ils sont l’objet qui permet de se questionner, de se poser le problème, de rechercher individuellement avant de reformuler en groupe ou en atelier.
- Tableau : lisible par tous les élèves, pensé et organisé par le maître, c’est un outil essentiel pour lire ou relire les consignes, pour utiliser les affiches, ... C’est un support de référence : consignes, recherches éphémères, contraintes de temps, organisation pédagogique, les élèves savent qu’ils vont pouvoir y trouver un étayage.
- Horloge, montre : les contraintes de temps fixées par le maître permettent d’une part de se représenter la tâche et d’autre part d’évaluer l’ampleur de la mobilisation nécessaire
- Organisation pédagogique : savoir pourquoi on travaille seul, en groupe, en équipe, en atelier c’est pour l’élève comprendre le choix du maître en ce qui concerne les modalités de travail et là aussi cela permet d’appréhender les ressources mises à disposition, les contraintes et donc avoir une définition claire de la tâche à effectuer.

Recherche et manipulation
- Tableau, supports, ... : d’abord, comme on l’a vu nécessaires pour contextualiser, appréhender la tâche, se la représenter, se remémorer les consignes. Ensuite ce sont des objets communs, bases des débats, des argumentations, des recherches.
- Brouillon : que ce soit sur un cahier, sur des feuilles, le brouillon est une des traces écrites que le maître pourra analyser. Il s’agit pour l’élève d’y mobiliser ses connaissances, structurer sa pensée, tâtonner, faire des hypothèses, déduire, s’essayer, se tromper, écrire pour soi
- Cahiers, classeurs  : cahier d’expériences, cahier de littérature ... classeurs pour l’histoire la géographie, ... : se servir de notes, de remarques, de réflexions antérieures, faire des analogies, s’appuyer sur ce que l’on sait déjà
- Groupe, équipe, ... : formaliser pour l’autre, se questionner, questionner l’autre, s’organiser, se confronter, demander de l’aide, proposer, ... Voir des groupes dans la classe -rubrique Réflexions - Préparer la classe
- Langage : incontournable pour apprendre : se répartir les tâches, argumenter, expliquer, aider, critiquer, analyser, ... (les élèves prendront ainsi conscience de l’importance du climat d’écoute et d’échange)
- Matériel : c’est un support que l’on peut manipuler, plus aisément qu’une photocopie, un objet d’étude pour faire, défaire, refaire, tâtonner, se tromper, recommencer
- Maître : à ce moment de la séquence d’enseignement, sa présence étant plus discrète, il est en écoute, il observe et l’élève peut ainsi recevoir les aides spécifiques
- Documentaires, aides spécifiques, outils, cahiers d’aide-mémoire, ... : les élèves en sont au point où ils vont tenter d’auto valider leurs découvertes, ils vont chercher à étayer les recherches, utiliser les écrits validés
- Dictionnaires, encyclopédies, Internet, ... : se documenter, faire des comparaisons avec des savoirs institutionnalisés
- Affiches, productions : le moment est venu de formaliser ce que l’on a découvert, il s’agit désormais de préparer la communication à la classe par des écrits de communication, des narrations de recherche

Mise en commun et Synthèse
- Affiches, productions, cahiers : Au moment du bilan des recherches, ces productions sont présentées, observées ; les élèves pourront ainsi se confronter, discuter, argumenter, comparer, analyser, questionner, se questionner
- Tableau, organisation spatiale : la disposition, l’organisation dans l’espace permettront à chaque élève de pouvoir s’exprimer, de pouvoir prendre la parole, proposer, parler aux autres, écouter
- Langage : l’outil indispensable de construction des savoirs par les échanges, il permet également de mettre à distance, de présenter les démarches du groupe, de les confronter, de faire des remarques, ...
- Cahiers : Que ce soit le cahier d’expérience ou d’autres, les élèves pourront y prendre en note des résultats intermédiaires, des questionnements, des propositions, des règles découvertes,

Institutionnalisation et Structuration
- Tableau, vidéo, rétroprojecteur, ... : Afin de mettre en mots ce que l’on a appris, verbaliser, et confronter les résultats des recherches des élèves avec un savoir institutionnalisé
- Affiches, cartes, ... : les affiches de recherches se transforment peu à peu en « conclusions » qui serviront à préparer des écrits, vers le « savoir savant »
- Cahiers : pour par exemple en histoire, en géographie, écrire un « résumé », ou encore proposer à la classe un texte à conserver en mémoire
- Supports, documentation : lancer une recherche documentaire ici permettra de comparer avec d’autres recherches, avec le savoir institutionnalisé

Entraînement et Application
- Manuels : c’est l’outil de travail individuel par excellence, il permet à chacun de s’exercer, de mettre en œuvre ses nouvelles compétences, de devenir de plus en plus efficace
-  Fichiers, cahiers : de même pour automatiser, travailler individuellement
- Documents : utiliser des aides, des outils, ... Le cahier d’aide-mémoire, les affichage didactiques, ...
-  Grille d’évaluation formative, contrats, plans de travail : pour savoir où on en est, et ce que l’on a à faire, ce sur quoi l’entraînement va porter...
- Référentiel de compétences : pointer ses acquis, appréhender ses besoins, savoir où on en est et ce sur quoi le maître évaluera

Evaluation - Transfert - Réinvestissement
- Evaluation(s) : évaluer ses compétences acquises, mesurer ses progrès, ce sur quoi il y aurait encore du travail
- Tableau de compétences : pointer les acquis, les besoins, les obstacles ; valoriser les réussites ...


Stage animé par Brigitte Pommier et moi-même.
Voir aussi Outils du maître et une séquence d’apprentissage


Commentaires  forum ferme