A propos d’Epinay-sur-Web

Extraits du projet 2005.
jeudi 5 mai 2005
par  Jean-Claude ROLLAND
popularité : 2%

L’initiative « Epinay-sur-Web » est basée sur un portail Internet mettant en réseau le site de l’Inspection de l’Education Nationale, Circonscription d’Epinay-sur-Seine et ceux des 9 groupes scolaires disposant de salles informatiques équipées par la Municipalité avec 10 postes en réseau local connectés à haut débit (ADSL).

Ces sites Web utilisent le logiciel libre SPIP - Système de Publication pour l’Internet Partagé, - et les squelettes EVA, modèles créés par Spip-Edu pour les établissements scolaires. Cette architecture permet une mise en ligne simplifiée privilégiant le fond sur la forme en épargnant aux rédacteurs les mises en pages complexes des publications sur le Net tout en conservant l’importance des structures des textes (articles, brèves, chapeaux, titres, surtitres, sous-titres, illustrations, notes, post-scriptum) qui font de ces publications un « webzine ».

Le développement de l’accès à l’information et sa démocratisation est un enjeu prioritaire. Le rôle de l’école est déterminant pour
- familiariser l’élève à l’usage des TIC, qui lui seront nécessaires tout au long de sa vie
- lutter contre la fracture numérique
- mettre les TICE au service de tous les élèves,
Pour le ministère, il s’agit :
- de permettre à tous de maîtriser ces outils avec une approche critique et responsable,
- d’intégrer les TICE au service de l’ensemble des activités des élèves et des enseignants.

Un accès pour tous aux nouvelles technologies

À l’heure d’Internet et de sa masse énorme d’informations, l’école de la réussite pour tous se doit au nom du principe d’égalité, non seulement de permettre à tous d’accéder à l’outil informatique mais aussi et surtout de former des utilisateurs maîtrisant l’outil, avertis, productifs, créatifs, communiquant et se documentant de manière réfléchie. Les collectivités territoriales soutenues par l’Etat, et Epinay en particulier, ont fait et font l’effort financier nécessaire afin de faciliter l’accès à l’ordinateur. Les 9 salles informatiques équipées permettent aux élèves d’Epinay d’accéder à des machines performantes et récentes connectées à Internet. Encore faut-il que les pratiques des enseignants, les projets d’écoles et de circonscription tiennent compte de l’objectif de formation.

Pour un développement d’une utilisation pédagogique et transversale des TICE

Une formation des enseignants et une garantie de la polyvalence du métier

Une des missions des conseillers pédagogiques est d’accompagner les enseignants dans leurs pratiques afin de compléter et affirmer les compétences qu’ils possèdent et acquérir d’autres compétences.
Stages TICE, animations pédagogiques, groupes de travail hors temps scolaires, accompagnement des projets, ... sont différentes modalités d’actions permettant d’atteindre ces objectifs de formation.
A travers les projets pédagogiques de classe et d’école, l’équipe de circonscription est force de propositions, de pistes de travail afin d’accompagner ces projets permettant l’utilisation des TICE dans une démarche transversale.
Pour garantir cette transversalité et la polyvalence des enseignants, l’informatique n’est en aucun cas une discipline enseignée à l’école élémentaire. De même, la formation des enseignants référencée au C2i niveau 2 (enseignant) se limitera à l’utilisation avertie et citoyenne des outils TICE utilisés au cours des productions d’élèves à travers les projets de classe.
De la petite section de l’école maternelle à la troisième année du cycle des approfondissement, à travers l’ensemble des domaines enseignés à l’Ecole, littéraire, scientifique, humain, sportif, artistique, l’ordinateur est un outil au même titre qu’un stylo, une feuille, un appareil photo, un magnétophone, et c’est en cela que les TICE entrent dans un domaine transversal au même titre que la maîtrise de la langue et l’éducation à la citoyenneté.

Mise en œuvre et accompagnement des programmes

Les technologies de l’information et de la communication ne s’organisent pas en une discipline autonome. Ce sont des outils au service des diverses activités scolaires, dont l’appropriation active conduit au premier niveau du Brevet informatique et Internet (B2i). Elles facilitent les approches interdisciplinaires et l’ouverture au monde.
L’école de la réussite pour tous se doit ces détours pédagogiques, gage de réussite des élèves, que permet l’utilisation des TICE à l’école.

Parler, lire, écrire dans l’ensemble des domaines d’enseignements de l’école élémentaire :

Les utilisations des TICE pourront ainsi se décliner au travers des activités des élèves. En particulier, à travers les différents domaines enseignés au cycle 3, quelques exemples de publications sur le net ou de travaux d’élèves montreront que les usages de l’ordinateur y sont multiples.

- Education civique

- Littérature

- ORL

  • Utiliser des correcteurs orthographiques et grammaticaux tout en ayant conscience de leurs limites
  • Utiliser tous les instruments et outils permettant de réviser l’orthographe d’un texte.
  • Participer à l’observation collective d’un texte ou d’un fragment de texte pour mieux comprendre la manière dont la langue française y fonctionne
  • Distinguer les différentes fonctions de l’orthographe, selon les enjeux textuels et communicatifs, le public visé, l’accès parental...
  • Opérer des transformations en déplaçant des blocs de textes,

- ELVE

  • Écrire une courte carte postale, un texte court dans une autre langue que le français, (correspondance, forums, ...)
  • Utiliser des didacticiels de langue

- Histoire - Géographie

  • Trouver sur la toile des informations historiques simples, les apprécier de manière critique et les comprendre,
  • Rechercher des documents, examiner ces documents, les analyser, justifier son point de vue
  • Lire et comprendre des documents
  • Rédiger et mettre en forme des synthèses, rédiger des légendes ...
  • Décrire des paysages

- Mathématiques

  • Décrire, analyser des figures, des situations, ...
  • Lire des consignes
  • Traiter les informations d’un document publié sur le web
  • Communiquer des démarches, des narrations de recherche, ...
  • Elaborer des documents de référence
  • ...

- Sciences expérimentales

  • Désigner les éléments informatiques d’une configuration
  • Décrire en utilisant le lexique spécifique des sciences
  • Rechercher, lire, comprendre des informations scientifiques sur Internet
  • Traiter des informations complexes
  • Présenter un texte explicatif pour communiquer
  • Communiquer avec une messagerie, des forums, ...
  • ...

- Education artistique

- EPS

Mise en oeuvre du B2i

Avec l’aide de l’enseignant, les élèves apprennent à utiliser les TIC de façon raisonnée. Les compétences, connaissances et savoir- faire cités dans le Brevet informatique et Internet (B2i) font partie du programme du cycle 2.
Elles doivent être acquises à la fin du cycle 3, mais, en ce qui concerne le niveau 1, certaines compétences peuvent être validées dès le cycle des apprentissages fondamentaux (voir le programme du cycle 3).

La feuille de position du B2i constitue un parcours balisé dès le début de l’apprentissage. L’élève, informé des attentes et des compétences à acquérir est donc motivé car acteur de ses apprentissages et de son évaluation.
Les compétences attendues sont acquises dans différentes situations d’enseignement et confirme la transversalité de l’utilisation des TICE.
Cette évaluation par capitalisation permet des parcours diversifiés.

Articulation entre les savoirs et les pratiques de classe

Au-delà des activités et des compétences mises en jeu par les élèves au travers de ce qui vient d’être décrit, l’utilisation des TICE, la gestion d’un site école de type collaboratif et coopératif interrogent les pratiques des maîtres. Et ce sur plusieurs plans :

Dans la classe, des situations diverses

L’utilisation des sites avec SPIP, comparable à la démarche d’écriture en projet d’un journal de classe ou d’école permet de répartir rôles, tâches et missions entre les élèves (rédacteur, illustrateur, photographe, correcteur, ...)
Les productions écrites des élèves prennent une autre dimension du simple fait qu’elles ont un destinataire identifié : (à identifier) : parents, autres élèves, enseignants, autre classe, autre école, internaute faisant une recherche, ...
Les décisions de publication sur le Web soulèvent des problématiques. Les élèves se questionnent, proposent, débattent et prennent des décisions. On notera ici la dimension citoyenne de ces situations.
Des situations de découverte, puis de questionnement, de recherches, de mise en commun, d’institutionnalisation, d’entraînement au service du projet et des apprentissages des élèves
Du travail individuel au texte collectif, les situations d’écriture sont multiples. Ecrire à 2, à 3 en groupe, en équipe. Lire, relire faire lire, ... donner son avis, critiquer, défendre, argumenter, ...

Dans la classe, des démarches d’enseignement diversifiées

Le maître utilisant les TICE en vue d’une publication Web pourra varier les démarches et les modalités pédagogiques. De manière collective, il pourra proposer à la classe des découvertes de Unes de journaux, de titres, ...Les recherches d’informations sur le net génèrent très souvent ce qui est appelé du « bruit », apprendre à cerner un sujet, à limiter une recherche devient donc une compétence nécessaire à l’utilisation des moteurs de recherche.
Les séances de recherches documentaires en BCD ou sur la Toile permettront aux élèves au-delà de la simple recherche d’informations une approche critique et donc citoyenne des documents trouvés : Qui écrit ? Quand ? Pourquoi ? D’où ? Que veut être ce message ? Quels choix fait l’auteur ?
Les travaux individuels de production écrite permettront une recherche orthographique, grammaticale, lexicale, syntaxique
Ce même outil informatique permettra aux maîtres d’individualiser en proposant aux élèves des travaux sur des logiciels de lecture, d’entraînement ou autres « didacticiels ».
Les groupements d’élèves (classe entière, groupe d’apprentissage, groupes de recherche, groupe de rédactions, comités, groupes de besoin, ...) sont d’autant de moyens de diversifier les démarches.
Les supports sont particulièrement variés dans ces démarches : images, textes, cartes, vidéos, son, graphiques, ...
C’est là l’occasion d’utiliser les outils et instruments numériques : scanner, appareils photo numériques, magnétophones, micro, rétroprojecteurs, vidéo projecteurs, ...

Dans la classe, des stratégies d’apprentissages multiples

Des situations variées, des démarches diversifiées permettent des « détours pédagogiques » dans lesquels les élèves pourront rechercher, adapter, construire des stratégies d’apprentissage multiples.
Le B2i et son évaluation par capitalisation des compétences acquises en sont un parfait exemple. Il n’y a plus, dans ce domaine transversal, de linéarité chronologique des apprentissages.
Le rythme et le temps des apprentissages, par leur variété et leur multiplicité sont facilitateurs : sur une heure, sur une semaine, par une planification des tâches, ou des contrats de travail, les projets d’écriture s’étalent sur un temps planifié.
Les objectifs du projet concret et des projets d’apprentissage, connus des élèves permettent des parcours diversifiés et une mobilisation des élèves : un pas de plus vers une véritable motivation.

Réalisation et suivi des projets d’école - Organisation et fonctionnement des cycles.

Dans l’école, le groupe scolaire, un projet collectif, collaboratif et coopératif.

Le travail des élèves n’est pas ou n’est plus destiné seulement au maître ou à la classe. Il fait partie d’un tout, d’un objet commun, d’une construction collective.
Les productions des élèves des différents cycles autour de thèmes communs se renvoient les unes aux autres. Les liens hypertextes permettent ces navigations aisément.
Les enseignants de l’école définissant la structure du site, rubriques et sous rubriques déterminent ainsi des objets de travail commun et coopératif entre eux et entre les élèves de leurs classes.
Le projet d’école est là, de nouveau, le lien fédérateur entre chaque acteur de ces publications internet.

Dans l’école, le groupe scolaire, faire partie d’une communauté.

Chacun peut réagir, questionner l’auteur d’un texte grâce aux forums associés aux différents articles
La connaissance des thèmes de travail, de recherches des classes et des groupes permettent de tisser des liens entre enseignants et élèves et facilitent la continuité des apprentissages du cycle 1 au cycle 3.
Des rubriques communes à toutes les classes, indépendamment des actions de l’école telles la présentation de l’école, de son environnement font partie d’un « bien » collectif.
Enfants et maîtres sont membres d’une communauté scolaire, sujets et acteurs sociaux partageant une culture commune.

Encourager les réussites pédagogiques et contribuer à leur diffusion.

Dans la circonscription : un outil d’appréciation des actions

Que ce soient à travers les actions EPS, sciences, mathématiques, éducation citoyenne, littérature ou partenariales, les articles publiés par les classes et les écoles permettent d’apprécier l’adhésion des équipes pédagogiques au projet de circonscription.
De même, les actions des projets de REP, reprises et intégrés dans les productions des écoles permettent d’estimer la mise en œuvre des contrats de réussite. Ces publications Web s’articulent à la dynamique des Réseaux d’Education Prioritaire.
Les projets d’écoles, valorisés par l’utilisation des sites, sont des indicateurs des besoins de formations des équipes pédagogiques.

Dans la circonscription : un outil fédérateur des équipes pédagogiques
Les actions partenariales de la circonscription avec la Direction des Affaires Culturelles et des Relations Internationales, la Maison du Théâtre et de la Danse, le conservatoire de musique, la Piscine, les associations, les bibliothèques et les différentes directions de la Municipalité permettent aux écoles, aux enseignants et aux élèves de mener des projets qui trouvent dans les sites d’écoles un média de valorisation et d’information.
Là encore, pour les équipes, ces sites « Epinay-sur-Web » sont le bien commun, constituant un tout cohérent contribuant à la diffusion et à la valorisation des réussites pédagogiques.

Mise en oeuvre de réseaux d’échanges, de communication et d’informations

Créer un réseau entre les équipes éducatives, l’Education Nationale et les partenaires (négociations, conventions auprès des partenaires extérieurs, actions partenariales)

Une rubrique du site l’Inspection de l’Education Nationale circonscription d’Epinay-sur-Seine est consacrée aux partenaires : associations, structures culturelles, conservatoire, bibliothèques, structures municipales, Conseil municipal d’Enfants, santé, ...
Les conventions partenariales et les actions menées conjointement y sont décrites et mises à disposition des enseignants.
A la demande des partenaires ou sur proposition de l’équipe de circonscription des articles sur les différentes actions sont rédigés et mis en ligne.

Créer un réseau entre la communauté scolaire (élèves et équipes pédagogiques) et les parents d’élèves

Les 9 sites consacrés aux différents groupes scolaires (15 écoles élémentaires, 13 écoles maternelles) sont accessibles par le portail de la circonscription d’Epinay-sur-Seine. Basés également sur une architecture SPIP, ils utilisent un squelette, un habillage Eva destiné aux élèves et facilitant la navigation internet.
En 2005, deux animations pédagogiques ayant pour thème « Journaux scolaires et Internet » et « Sites Internet des écoles d’Epinay-sur-Web » ont été programmées. Pour accompagner la dotation matérielle des écoles, deux stages de prise en main du matériel et d’initiation au système SPIP d’une journée pour 10 stagiaires ont été menés.
Les équipes pédagogiques ont défini les structures hiérarchiques des sites des groupes scolaires en rubriques et sous rubriques. Cette définition n’est en aucun cas définitive, la souplesse du système SPIP permet des réorganisations simples. Nombres de productions d’élèves et de maîtres alimentent d’ors et déjà les rubriques d’informations et de communication à destination des parents d’élèves.
Directeurs et enseignants informent des actions, des dates des conseils d’école, des manifestations, kermesses, spectacles, chorales, représentations théâtrales, séances d’ateliers de pratiques artistiques ouverts, des sorties, ...
Maîtres et élèves décrivent les actions des classes, font part de leurs recherches documentaires, des descriptions d’activités scolaires, des expériences scientifiques, des comptes-rendus de visites et de conseils d’élèves, des rencontres avec les auteurs de littérature, ...
Les parents peuvent suivre la mise en œuvre des projets de classe de découverte et les activités des élèves. La communication est facilitée par l’existence des forums dans lesquels les parents réagissent et communiquent en direction de la classe.

Créer un réseau entre les classes et entre les élèves
Les contributions aux forums des articles ne sont pas exclusivement réservées aux seuls adultes, parents, enseignants, partenaires. Les élèves pourront en prendre possession que ce soit de leur domicile lorsqu’ils sont équipés d’Internet ou bien lors de séances d’utilisation des TICE dans leurs écoles.
Ces forums, modérés par les administrateurs, sont des lieux d’expression pour les élèves. En effet, intéressés par un sujet proche de leurs centres d’intérêts, par un thème de travail commun, par des problématiques communes des Conseils d’élèves, liberté leur est donnée de réagir, de questionner, de critiquer, féliciter, ... en utilisant les forums. Des séances de navigation sur les sites des écoles sont programmées par les enseignants, donnant lieu à des débats, des analyses ou même à des projets d’écriture d’articles pour leur propre site.
Ces débats, discussions autour des mêmes thèmes, des mêmes problématiques, ces réactions à des articles, ces réponses à des « jeux » publiés sur le net par des élèves font de ces forums et des sites des écoles, là encore un bien commun, une culture commune qui participent à la constitution d’une communauté scolaire élargie à l’ensemble des établissements élémentaires et maternelles de la circonscription.

Un accompagnement des équipes pédagogiques à renforcer en terme de formation.

EN 2002, plus d’un quart des enseignants utilisaient l’Internet, notamment pour la préparation de leur classe. 41 % des français disposent d’un accès Internet personnel ou professionnel.
Sur Epinay, l’équipement des salles informatiques étant pratiquement achevé, les connections des bureau des directeurs en cours, la demande de formation concernant l’usage de l’Internet à l’école est croissante. L’initiative « Epinay-sur-Web » participe de cette augmentation de la demande de formation.
Dès la rentrée 2005-2006, l’opportunité d’adresser un questionnaire aux équipes pédagogiques, directeurs et enseignants, afin d’évaluer leurs pratiques de l’usage des TICE de manière personnelle et de manière professionnelle en relation avec leurs pratiques de classe est à envisager. Ceci permettrait d’ajuster l’offre d’accompagnement et de formation de l’équipe de circonscription.
A travers l’usage des TICE dans les différents champs disciplinaires de l’enseignement scolaire, ces formations permettraient un développement d’une utilisation pédagogique et transversale des TICE.

Une information à diffuser largement, une visibilité de l’action à accroître

En 2004, 7 % seulement des foyers français disposaient d’un accès internet. Ces chiffres sont en constante progression.
Le plan RE/SO 2007 (Pour une REpublique numérique dans la SOciété de l’information 2007) a pour ambition d’accélérer la diffusion et l’appropriation des TIC, dans le but de construire une société de l’information partagée, une société de l’information pour tous.
L’augmentation d’internautes en France et l’équipement croissant des foyers sont des atouts quant à la diffusion de l’information. Bien qu’un bémol puisse être émis en ce qui concerne les populations scolaires d’Epinay-sur-Seine, cette information concernant Epinay-sur-Web devrait être relayé de manière croissante par les équipes pédagogiques à destination des familles des élèves.
De même, est préconisé l’éventualité d’un questionnaire à destination des élèves concernant leur pratique personnelle du net, leur connaissance des sites d’écoles et leurs propositions d’adaptation et d’amélioration de ces outils dont ils sont les premiers destinataires.

Conclusion

L’école de l’égalité et de la réussite pour tous se doit de former des élèves ayant des compétences concernant l’usage des TIC, qui leur seront désormais nécessaires tout au long de leur vie scolaire, professionnelle et personnelle. Ce projet permettra de mettre les TICE de manière transversale au service des apprentissages et du développement des compétences de tous les élèves avec un objectif de formation de citoyens capables de maîtriser ces outils avec une approche critique et responsable en intégrant les TICE au service de l’ensemble des activités de la communauté scolaire.

Le projet « Epinay-sur-Web » est avant tout un outil mis à la disposition de la communauté scolaire élargie : équipe de circonscription, enseignants, directeurs, parents d’élèves, élèves, partenaires, associations, ... C’est par l’intégration et la compréhension des enjeux, la mobilisation des énergies et l’investissement de tous que ses objectifs pourront être atteints.


L’intégralité du projet Epinay-sur-Web est disponible sur le site de la circo d’Epinay.