De l’évaluation au PPRE

Une proposition de travail ...
lundi 17 octobre 2005
par  Jean-Claude ROLLAND
popularité : 3%

Un retour sur quelques textes :

- « Le maître de la classe est responsable de l’évaluation régulière des acquis des élèves. Les parents ou le représentant légal sont tenus périodiquement informés des résultats et de la situation scolaires de leur enfant. Dès que des difficultés apparaissent, un dialogue est engagé avec eux. » BO n°31 du 1-9-2005

- « À tout moment de la scolarité obligatoire, lorsqu’il apparaît qu’un élève risque de ne pas maîtriser les connaissances et les compétences indispensables à la fin d’un cycle, le directeur d’école ou le chef d’établissement propose aux parents ou au responsable légal de l’élève de mettre en place un programme personnalisé de réussite éducative. » Loi Avril 2005

- « Un document, préalablement discuté avec les parents de l’élève ou son représentant légal, précise les formes d’aides mises en œuvre pendant le temps scolaire ainsi que, le cas échéant, celles qui sont proposées à la famille en dehors du temps scolaire. Il définit un projet individualisé qui devra permettre d’évaluer régulièrement la progression de l’élève. » BO n°31 du 1-9-2005

- « Des aides spécialisées et des enseignements adaptés sont mis en place au profit des élèves qui éprouvent des difficultés graves et persistantes. Ils sont pris en charge par des maîtres spécialisés, en coordination avec le maître de la classe dans laquelle l’élève continue à suivre une partie de l’enseignement. » BO n°31 du 1-9-2005

- « Le programme personnalisé de réussite éducative consiste en un plan coordonné d’actions, conçues pour répondre aux difficultés d’un élève, formalisé dans un document qui en précise les objectifs, les modalités, les échéances et les modes d’évaluation. Il est élaboré par l’équipe pédagogique et discuté avec les parents. Il est également présenté à l’élève qui doit en comprendre la finalité pour s’engager avec confiance dans le travail qui lui est demandé. »

- « Le programme est personnalisé parce qu’il est adapté à un élève particulier, mais les actions qu.il coordonne et auquel il donne cohérence peuvent se réaliser au sein de la classe ou dans des groupes d’élèves qui ont les mêmes besoins. La mise en oeuvre du programme personnalisé ne conduit pas à isoler un élève ou à le marginaliser par rapport à ses camarades. »

- « Le maître de la classe fait part au conseil des maîtres du cycle de ses observations et des évaluations qu’il organise dans les situations quotidiennes de la classe. Le conseil des maîtres du cycle analyse la situation de l’élève et définit les actions à mettre en oeuvre ; il formalise le projet de programme personnalisé de réussite éducative que le maître de la classe présente, avec le directeur, aux parents. » Guide pratique pour l’expérimentation des programmes personnalisés de réussite éducative à l’école et au collège durant l’année scolaire 2005-2006

De l’évaluation diagnostique à la formalisation des projets personnalisés

- en équipe pédagogique,
- en utilisant les documents qui présentent, pour les exercices du protocole annuel, des hypothèses d’analyse

- Une relecture des cahiers avec les élèves :

  • Les résultats doivent être " interprétés "
  • Analyse des erreurs et dialogues avec les élèves
  • J.P. ASTOLFI distingue sept origines possibles :
    • erreurs relevant de la compréhension des consignes ;
    • erreurs résultant d’habitudes scolaires ou d’un mauvais décodage des attentes ;
    • erreurs témoignant des conceptions alternatives des élèves ;
    • erreurs liées aux opérations intellectuelles impliquées ;
    • erreurs portant sur les démarches adoptées ;
    • erreurs dues à une surcharge cognitive ;
    • erreurs ayant leur origine dans une autre discipline ;
    • erreurs causées par la complexité propre du contenu.

- Les élèves que l’on va dire en difficulté sont ceux qui échouent pour un nombre significatif (au moins 75 %) d’items évaluant des compétences de base.

Le logiciel j’ade permet de lire rapidement les résultats et d’identifier pour les élèves le score de réussite (en %) dans les différents groupes d’items constituant l’évaluation des compétences attendues. Un report sur le document à présenter aux parents permet de cibler les objectifs et d’aider à la formalisation du programme d’actions.

Le document proposé ici reprenant les compétences attendues en fin de cycle 2 permet ce report et cette formalisation. Une seconde colonne permettra de revenir plus tard sur ces compétences et de valider ainsi leur acquisition suite à une autre évaluation.

Word - 84 ko
Document de formalisation du PPRE en CE2
PDF - 121.3 ko
Document de formalisation du PPRE en CE2

Une formalisation du projet personnalisé.

- Des entretiens en petits groupes ou individuels
- Souligner les réussites, préciser les difficultés qui doivent être travaillées.
- Il s’agit de formailiser également avec l’élève une contractualisation.

- faire un retour sur le passé scolaire avec le conseil de maîtres du cycle II, et avec des membres du RASED

  • le retard scolaire éventuel : quand a-t-il été pris ?
  • les demandes d’aides ou signalements antérieurs
  • à qui : CCPE - RASED - PMI - santé scolaire - service social - autre
  • réponse, motif de la réponse
  • suite donnée - forme et durée
  • manifestations de la difficulté scolaire en classe
  • langage
  • motricité (globale et fine)
  • instabilité, agressivité, retrait ; panique, blocages ; lenteur ou hâte excessives ; absence d’autonomie dans l’organisation matérielle et/ou dans le travail (demande d’aide permanente, avant même d’avoir commencé ; etc.) ; ...
  • absentéisme
  • déficit de mémorisation
  • besoin permanent de manipuler, d’avoir des appuis concrets (même pour des acquisitions qui devraient être faites depuis le CP, par exemple l’addition des premiers nombres)
  • difficulté à transférer des acquisitions, à généraliser (succès dans des formes stéréotypées d’exercices)
  • incapacité à mobiliser de manière autonome des acquisitions antérieures (mais capacité à le faire s’il y a une induction : " rappelle toi quand on a fait ... " par exemple)
  • points d’appui : qualités, domaines de réussite, centres d’intérêt, activités qui motivent, ...

Voir fiche de suivi Réseau (évaluation CE1 sur le site de la circo d’Epinay)

Dans le groupe classe ou en petit groupe

Si les élèves sont nombreux à avoir des difficultés identiques, un groupe sera constitué ; le travail peut témoigner d’une attention individualisée au sein même du groupe. S’ils sont isolés, le traitement individualisé est alors indispensable.

Une attention individualisée dans le cadre colectif

- Faire varier

  • Le contenu de la tâche : différents exercices d’application, formes diverses d’aides pour la résolution, ...
  • L’amplitude de la tâche : quantité de travail plus ou moins grande, temps de travail plus ou moins allongé, ...
  • La nature de la tâche : démarche différente suggérée avec des supports variés
  • Les aides apportées :
    • mobilisation sur la tâche : aide à la compréhension de la consigne : demande de reformulation - et aide si nécessaire -, exemple, ... ; aide pour identifier " le déjà connu " ou le " c’est comme... " ;
    • rappel de ce qui a été alors mobilisé ;
    • retour sur des traces ; ...
    • outils d’aide mis à disposition (qui peuvent être construits avec l’élève dans des temps spécifiques) : tableau de numération, dictionnaires, guide pour orthographier ... etc.

Au-delà de l’attention individualisé, le programme personnalisé d’aide et de progrès.

- l’élève participe à toutes les autres activités de la classe avec des attentes adaptées.
- diagnostic individuel lors des évaluations de classe

  • Confirmer les compétences acquises et activées
  • Repérer les compétences non activées ou non maîtrisées et déterminer les compétences attendues pour cet élève en fonction de ses potentialités et des compétences de base du cycle
  • Croiser les regards de tous les partenaires possibles : l’enseignant de la classe, les autres enseignants (cycle précédent), les membres des RASED, ...

- Repérer les réponses déjà mises en œuvre

  • réponses déjà mises en œuvre dans la classe, le cycle, l’école.
  • suivi RASED déjà activé etles prises en charge extérieures

- Cibler l’action

  • Déterminer les points d’appui, les centres d’intérêt, les acquis antérieurs, les domaines de réussite
  • Faire le pari de la réussite sur une stratégie
  • Ne pas recommencer les mêmes choses
  • Ne pas s’en tenir à des exercices simples et mécaniques
  • Travailler de manière transversale, pluridisciplinaire
  • Diversifier, contextualiser les situations complexes
  • Déterminer la compétence travaillée pendant une période précise
  • Prévoir l’évaluation initiale et finale

- Associer l’élève au projet

  • L’informer sur le diagnostic, les points d’appui, les priorités, les stratégies, l’échéance, les activités...
  • L’associer aux évaluations à prévoir, " contractualiser " le dispositif avec lui

- Élaborer le projet

  • Lieu de l’action : en classe, dans une autre salle de l’école, à l’extérieur
  • Acteurs à mobiliser : enseignants de l’équipe pédagogique, membres des RASED, personnes extérieures,
  • cohérence et complémentarité des actions
  • rôle de chacun : maître d’œuvre, pilote, médiateur, observateur, aide à l’explicitation...
  • Domaine à travailler : disciplinaire, transversal... (compétences à préciser)
  • Dispositif prévu :
  • types d’activités : recherche, entraînement, structuration, production, communication, expression... ;
  • déroulement des séances
  • en soutien, remédiation, aide méthodologique, tutorat, groupe de besoin, groupe de niveau (décloisonnement possible entre classes) ;
  • Les formes d’action qui n’isolent pas systématiquement les élèves en difficulté sont intéressantes parce qu’elles entretiennent une dynamique d’échanges et d’émulation.
  • fréquence, jour, durée des séances dans la semaine ; échéance

- Mettre en œuvre les actions
- Évaluer
- Envisager d’autres actions


Inspiré largement d’extraits du site Eduscol.education.fr.

Fichier PPRE corrigé le 17 octobre 2005.


Commentaires  forum ferme

Logo de Hervé Ranville, CPC circonscription de Grenoble-Montagne
> De l’évaluation au PPRE
vendredi 8 septembre 2006 à 11h19 - par  Hervé Ranville, CPC circonscription de Grenoble-Montagne

bravo pour votre excellent site
je me suis permis de mettre un lien vers votre page sur les evaluations CE 1 depuis le site
http://www.ac-grenoble.fr/sitegm/article.php3?id_article=34

nous avons aussi essayé de construire quelques ressources sur les PPRE
cordialement
HErvé Ranville

Logo de Hervé Ranville, CPC circonscription de Grenoble-Montagne
samedi 21 avril 2007 à 22h48 - par  Jean-Claude ROLLAND

Extait de la circulaire N°2006-095 DU 9-6-2006 parue au BO n°24 du 15 juin 2006 :

Les principaux de collège et les directeurs d’école doivent diffuser aux parents une information sur les résultats des élèves. Il est important que cette information soit présentée sous une forme compréhensible, ce qui suppose que les termes techniques naturellement utilisés entre professionnels de l’enseignement soient remplacés par des formulations plus accessibles et plus explicites pour les parents. Cette information ne saurait donc se limiter à la fourniture de fiches individuelles de résultats telles que le logiciel J’ADE peut les produire. Elle doit être l’occasion de commenter les réussites et les difficultés de l’élève et de présenter les dispositifs d’accompagnement éventuellement proposés à certains d’entre eux.

En espérant que ce texte répondra à votre question. N’hésitez pas à préciser votre questionnement ici.

Logo de Pastel
jeudi 19 avril 2007 à 14h10 - par  Pastel

Que faire si l’école ne transmet pas les résultats des évaluations nationales (CE2) ou propose la lecture des items.

Logo de Pastel
vendredi 8 septembre 2006 à 22h40 - par  Jean-Claude ROLLAND

Merci ...
Juste une précision concernant votre lien sur votre site : pourriez vous préciser qu’il s’agit du réseau Eppée, et non du site d’Epinay sur Seine, site institutionnel de la circonscription d’Epinay-sur-Seine ?
Merci encore de vos compliments et à bientôt.