Communiqué du Comité de défense du Centre de santé Blumenthal

Comité de défense du Centre de santé
jeudi 29 décembre 2005
par  ...
popularité : 2%

Eppée publie ici un communiqué (le 5ème) du Comité de défense du Centre de Santé Croix-Rouge Blumenthal d’Epinay-sur-Seine, partenaire essentiel des enseignants et de l’école.


Une délégation du personnel et du comité de défense a été reçu, mercredi 21 décembre par M. Laurent Habert, conseiller du ministre de la Santé et de la Solidarité.

La délégation a été reçue pendant une heure. Tous les arguments , toutes les problématiques du dossier ont été très précisément exposés au conseiller ainsi que nos revendications. A savoir que le ministère intervienne auprès de la direction de la Croix Rouge pour
- le maintien du centre avec toutes ses activités (Centre médico-psychologique, PMI, chirurgie dentaire, orthodontie, médecine générale, dermatologie, soins et piqûres)
- le maintien de l’ensemble du personnel sur place

Nous avons insisté sur le fait que le Ministre et nous même étions sur un terrain commun : celui de la santé publique pour les habitants de notre ville et au-delà de notre ville et qu’en ce sens nous demandons l’appui du Ministre auprès de la Croix-rouge.
Le conseiller nous a très attentivement écouté et il a selon nous perçu la gravité de la situation ainsi que les conséquences dramatiques d’une fermeture que nous refusons dans l’intérêt de la population. Les médecins libéraux ne font pas le tiers payant, tous n’acceptent pas la CMU ou l’AME, beaucoup de spécialistes pratiquent des dépassements d’honoraire. Les délais pour consulter un spécialiste dans les hopitaux voisins sont de 4 à 6 mois !. Nous avons très fortement insisté sur la disparition de toute structure de soins sur la ville si ce centre devait fermer, en raison de la situation catastrophique de la clinique des Presles.
Le représentant du ministre à réaffirmé qu’il n’avait pas les moyens d’imposer à la Croix Rouge que le centre ne ferme pas.

La délégation lui a fait remarquer que :
- le gouvernement nomme des administrateur au conseil d’administration de la Croix Rouge
- la croix Rouge a une mission de service public concernant la lutte contre la précarité

M. Laurent Habert s’est engagé à obtenir très rapidement de la DDASS les éléments lui permettant de mesurer l’impact d’une éventuelle fermeture.
Nous lui avons demander d’alerter le Ministre de cette situation et du risque encouru.
Il a promis de nous recontacter début janvier.
Mardi 28 décembre, en réponse à des journalistes venus faire un reportage au centre de santé, Jean François Riffaud, directeur de la Communication de la Croix Rouge, n’a ni infirmé ni confirmé la fermeture au 31 décembre.
Il a déclaré qu’ il faudrait un investissement pouvant aller jusqu’à 500 000 € pour rénover les locaux, que le centre accuse un déficit annuel de 60 000 €, que la Croix Rouge ne peut assurer seule ces dépenses
A la question de la journaliste : « A quelles conditions la Croix Rouge accepterait de maintenir le centre ouvert ? »
Il a répondu « La Croix Rouge seule ne peut pas tenir à elle seule des centres qui perdent trop d’argent, sans partenaires , cela n’est pas possible » (FR2, le 27/12).

Nous laissons à M. Riffaud la responsabilité de ses chiffres et de ses propos.
Le ministère nous promet une réponse début janvier, la Croix Rouge devrait nous recevoir début janvier, mais le personnel du centre sera présent lundi 2 décembre, et la direction de la Croix Rouge lui a donné l’ordre de refuser d’accueillir les patients.
C’est un scandale ! une interdiction de soins donné à du personnel soignant ! Si elle est maintenue, à partir de lundi, les 4 000 patients qui fréquentent le centre, pour la plupart en difficultés financières, ne sauront plus où se faire soigner.

Nous demandons au ministère d’assumer sa responsabilité : il est le garant de la santé publique, il doit intervenir pour assurer aux habitants d’Epinay et des communes avoisinantes le droit à la santé et la continuité de l’accès aux soins.

Nous demandons la levée de l’interdiction de soins !
Le centre doit accueillir les patients lundi 2 janvier, et les jours suivants !

Réunion Publique du Comité : mardi 3 janvier à 18 h
Bourse du Travail, 5 rue Dumas

Pour le Comité : Monique BOBOT déléguée CGT du centre de santé, Michelle DAGNIAUX, Marie Françoise WIKARYJAK, Djilali BENABOURA , représentant CGT au CCE Croix Rouge, Alain PACAUD, CGT, coordinateur santé Croix Rouge, Serge SINGEOT COMBE, secrétaire de l’Union locale CGT d’Epinay , Gerald ASCARGORTA, président FCPE Pasteur, Gilles PARCABE, préretraité, FO, Jo BARREAU, retraité, Jean Claude MONGE CGT , Gaston WIKARYJAK, Jean Pierre BANCE, Jacques GUILLEZ, secrétaire de la section d’Epinay du Parti des Travailleurs, Bruno LE ROUX, député PS, Yannick TRIGANCE, conseiller municipal et premier secrétaire du Parti Socialiste d’Epinay, Pierre GELAS, UL CFDT, conseiller municipal Alternatifs, Martine CREPIN, conseillère municipale PCF, Roger MANSUY, PCF ; Section PCF d’Epinay sur Seine

Nous, habitants d’Epinay et des communes limitrophes, soussignés, décidons de soutenir et faire connaître autour de nous cette initiative dans l’unité et de mettre en œuvre tous les moyens pour que le centre continue à accueillir les patients après le 31 décembre.

La fédération CGT de la santé et de l’action sociale nous communique qu ‘elle appelle à manifester mercredi 11 janvier au siège national de la croix rouge française a 10 h 1 place Henri Dunant, Paris 8 eme et à 11 h rue de Berry où se tiendra le première réunion du CCE sur le plan social pour « non à la fermeture des centres de santé du Blanc Mesnil, de Drancy, d’Epinay (03), de la PMI d’Argenteuil (05), du centre de soins infirmier de Fleurs, de la délégation locale de Lille (59), de la Maison de repos de St Prix (95), de la délégation locale de Valence (26), non à la disparition des structures socio éducatives, non au licenciement des 137 salariés, non au bradage des structures médicales au profit du secteur lucratif, Parallèlement à ces fermetures , la Croix Rouge cède également trois grands établissements de santé au secteur lucratif :
- La clinique des Peupliers à Paris 13° ( 263 salariés)
- L’ hôpital du Camas à Marseille (173 salariés)
- Le lactarium de Marmande (41 salariés)


- Plus d’une vingtaine de crèches, de PMI et d’autres structures transférées ou en cours de transfert, la plus part en Ile de France, environ 226 salariés. Au total, la Croix Rouge se débarrasse de 840 salariés.


Commentaires  forum ferme

Logo de Jean-Claude ROLLAND
Blumenthal : 13 ème Communiqué du Comité de défense du Centre de santé Blumenthal
lundi 3 avril 2006 à 08h32 - par  Jean-Claude ROLLAND

13 ème Communiqué du Comité de défense du Centre de santé Blumenthal
La Santé est un Droit ! Non à la fermeture du Centre de Santé Blumenthal !

La Croix Rouge applique sa volonté manifeste de fermeture du Centre de Santé Blumenthal et son « plan social » qui a été adopté par le comité central d’entreprise le 22 mars dernier. C’ est la concrétisation du licenciement de 137 salariés sur 9 centres . La justification est « le déficit abyssal » dont nous savons qu’il est le produit de la contre réforme de la Sécurité Sociale ,de la remise en cause des remboursements , de la politique de l’enveloppe fermée
Que vont devenir les 4000 patients et parmi lesquels les plus démunis qui fréquentent le Centre et dont l’usage est vital ? Où iront-ils se soigner ?
Que devient la Démocratie, l’égalité des Droits ?

C’est inacceptable. Nous refusons que le Droit à la Santé soit dénié aux spinassiens.
Que penser du Ministère qui s’était engagé vis-à-vis du Comité et des élus à intervenir auprès de la Croix Rouge pour le maintien du Centre et qui laisse faire ?
C’est inacceptable !
Nous refusons la fermeture du Centre Blumenthal .
- Maintien du Centre Blumenthal sur place avec toutes ses activités
- Une annexe après travaux du Centre médico-psychologique
- Maintien de tous les emplois sur place .
La responsabilité du Ministère est totale .
Tous les spinassiens sont invités à une réunion publique jeudi 6 avril à 18h30 à la Bourse du Travail d’Epinay (rue Lacépède).

Communiqué n°12 du Comité de défense du Centre de santé Blumenthal
samedi 18 mars 2006 à 23h01

La Santé est un Droit
Maintien définitif du Centre Blumenthal .

La menace de fermeture du Centre de Santé Blumenthal et le licenciement des personnels pèsent toujours, aucune garantie n’est donnée depuis le 17/02/06, date à laquelle se tenait un comité local d’entreprise et qu’en même temps avait lieu un rassemblement auquel participaient 67 personnes .
Un courrier a été adressé à la préfecture afin qu’une délégation soit reçue .A cette date nous n’avons pas de réponse.
C’est scandaleux !
Le 21 décembre 2005 lors de la délégation au Ministère le représentant du ministre de la Santé déclarait « qu’il comprenait les problèmes. »
A une question du député Bruno Le Roux à l’assemblée nationale le gouvernement répondait dans le même sens.
Comment est-ce possible ? Les autorités de l’état se désintéresseraient-elles de la santé des spinassiens . Un tel mépris est inacceptable .
Le double langage continuerait-il ? Est-ce une manœuvre de temporisation pour permettre la fermeture du Centre Blumenthal ?

Nous ne l’acceptons pas !

C’est pourquoi le Comité de Défense de Blumenthal appelle à un rassemblement à la préfecture de
Seine Saint- Denis, à Bobigny
le lundi 20 mars 2006 A 17 heures .
(Rendez –vous à Blumenthal à 15 heures – 2 rue Jules Siegfried )

- Pour le maintien du centre Blumenthal avec toutes ses activités .
- Une annexe après travaux du Centre Médico- Psychologique actuellement rue d’Enghien .
- Pour le maintien de tous les emplois.

Par ailleurs, le syndicat CGT de la Croix Rouge appelle à se rassembler mercredi 22 mars à 9 h 30 - 98 rue Didot (M° Plaisance) où se tiendra la réunion Comité Central d’Entreprise sur les projets de fermetures et le Plan de Sauvegarde de l’Emploi

Logo de Gilles PARCABE
> Communiqué du Comité de défense du Centre de santé Blumenthal
jeudi 26 janvier 2006 à 06h20 - par  Gilles PARCABE

ci joint le dernier communiqué du comité de défense du Centre
Blumenthal

Comité de défense du centre de santé Blumenthal

Communiqué n° 8 12/1/2006

Le Centre Blumenthal réouvert

Nous avons appris que le Ministre de la santé s’est déclaré convaincu, après enquête auprès de la DASS, de la nécessité de maintenir un centre de santé à Epinay sur Seine, et qu’il a demandé au Préfet de Seine Saint Denis de réunir rapidement une table ronde rassemblant la Croix Rouge, la DASS, la Sécurité Sociale pour trouver une solution.

Depuis le 2 janvier la Croix Rouge interdisait au personnel de recevoir les patients. Nous venons d’apprendre qu’afin afin de respecter la procédure légale du plan de sauvegarde de l’emploi vis à vis du Comité Central d’Entreprise (qui donnera son avis dans les semaines à venir) elle rouvrait provisoirement aux patients ses centres de santé d’Epinay, de Blanc Mesnil et de Drancy.

Pour nous, ce premier recul est le résultat de la mobilisation des personnels, des patients, des habitants dans l’unité avec leur syndicat, les associations, élus et militants de partis politiques rassemblés dans l’unité dans le cadre du comité de défense du centre : des centaines et des centaines de signatures, deux délégations au ministère les 1 er et 21 décembre, participation et intervention au conseil municipal du 15 décembre, conférence de presse le 5 janvier, manifestation au siège de la Croix Rouge le 11 janvier, date de la réunion du comité d’entreprise.

Le centre accueille donc à nouveau les patients, mais pour combien de temps ? Nous n’avons aucune garantie.

Nous demandons au Ministre de la santé des garanties écrites quand à la pérennité du centre.
Nous demandons à monsieur le Maire, conformément au vœu voté à l’unanimité par le conseil municipal, de se prononcer clairement et publiquement pour le maintien du centre, et donc d’intervenir efficacement dans ce sens auprès du ministère de la santé :
GARANTIE QUE LE CENTRE NE FERMERA PAS !
C’est pourquoi nous appelons la population à se mobiliser et à participer massivement à un RASSEMBLEMENT
devant la MAIRIE D’EPINAY
SAMEDI 28 janvier à 10 h 30

Monique BOBOT déléguée CGT du centre de santé, Michelle DAGNIAUX, Marie Françoise WIKARYJAK, Djilali BENABOURA , représentant CGT au CCE Croix Rouge, Serge SINGEOT COMBE, secrétaire de l’Union locale CGT d’Epinay , Gerald ASCARGORTA, président FCPE Pasteur, Marie Christine VERGIAT, Ligue des Droits de l’Homme, Nazim SAAD, Marc PASTEL, Ahmed HACENE, collectif d’Épinay Contre les Discriminations et pour L’Égalité, Gilles PARCABE, préretraité, FO, Jo BARREAU, retraité, Gilbert LE BESCON, retraité CGT, Gaston WIKARYJAK, Jacques GUILLEZ, secrétaire de la section d’Epinay du Parti des Travailleurs, Bruno LE ROUX, député PS, Serge MERY conseiller général Parti Socialiste d’Epinay sur Seine, vice président du conseil régional d’Ile de France, Yannick TRIGANCE, conseiller municipal et premier secrétaire du Parti Socialiste d’Epinay, Pierre GELAS, UL CFDT, conseiller municipal Alternatifs, Martine CREPIN Daniel RIGAULT, conseillers municipaux PCF, Roger MANSUY, PCF, Eric BARON Section PCF d’Epinay sur Seine,