Redoublements ...

lundi 3 avril 2006
par  Jean-Claude ROLLAND
popularité : 2%

a circulaire de l’Inspection d’Académie (IA 93) parue récemment rappelle les nouvelles dispositions réglementaires applicables à compter de l’année scolaire 2005/2006 qui prévoient qu’au terme de chaque année scolaire, le conseil des maîtres se prononce sur les conditions dans lesquelles se poursuit la scolarité de chaque élève, en recherchant les conditions optimales de continuité des apprentissages.
Ainsi le conseil des maîtres peut notamment proposer :
-  le passage de l’élève dans la classe supérieure
-  le redoublement
-  le saut de classe

On y parle donc de redoublement possible au terme de chaque année scolaire et non plus d’allongement de cycle ou de maintien dans le cycle. Il est donc possible de faire redoubler nos élèves et ce quelque soit la classe, que ce soit en début (GS, CE2), en milieu (CP, CM1) ou en fin de cycle (CE1,CM2).

Avant de prendre ces décisions, lourdes de conséquences pour la suite de la scolarité de tel ou tel élève, en s’appuyant sur des évaluations nationales , quelques rappels :

- BO n°31 du 1er septembre 2005
Le maître de la classe est responsable de l’évaluation régulière des acquis des élèves. Les parents ou le représentant légal sont tenus périodiquement informés des résultats et de la situation scolaires de leur enfant. Dès que des difficultés apparaissent, un dialogue est engagé avec eux.
Au terme de chaque année scolaire, le conseil des maîtres se prononce sur les conditions dans lesquelles se poursuit la scolarité de chaque élève, en recherchant les conditions optimales de continuité des apprentissages, en particulier au sein de chaque cycle.
Les propositions du conseil des maîtres sont adressées aux parents ou au représentant légal pour avis ; ceux-ci font connaître leur réponse dans un délai de quinze jours. ...
Lorsqu’un redoublement est décidé et afin d’en assurer l’efficacité pédagogique, un programme personnalisé de réussite éducative est mis en place.
Durant sa scolarité primaire, un élève ne peut redoubler ou sauter qu’une seule classe. Dans des cas particuliers, et après avis de l’inspecteur chargé de la circonscription du premier degré, un second redoublement ou un second saut de classe peuvent être décidés.

- Le redoublement permet-il de résoudre les difficultés rencontrées au cours de la scolarité obligatoire ?
L’avis du HCéé (décembre 2004)

Contrairement à une idée qui reste largement répandue le redoublement ne constitue pas une seconde chance pour les élèves rencontrant des difficultés. Il est inéquitable socialement et freine l’efficacité d’ensemble du système éducatif. Il devrait n’être utilisé qu’en dernier recours, tout particulièrement à l’issue des premières années de l’école primaire.

- Le redoublement ne bénéficie pas à l’élève mais a des conséquences psychologiques lourdes, selon une étude publiée par l’IREDU


Commentaires  forum ferme

> Redoublements ...
mercredi 31 mai 2006 à 00h40

Juste un rappel : les programmes définissent les compétences devant être acquises en fin de cycle et seulement en fin de cycle. Alors, comment peut-on décider qu’un élève de GS, CP, CE2 ou CM1 n’a pas acquis les compétences attendues pour son niveau de classe ? Qui les a déterminées ces compétences ? Un conseil de cycle, un auteur de manuel, le maître seul ?

> Redoublements ...
lundi 17 avril 2006 à 18h48

Merci à toi Jean-Claude de rappeler ces "évidences" qui n’en sont pas de fait ; en 20 ans d’enseignement, je n’ai quasiment jamais observé de "redoublement" profitable pour les élèves.
Les équipes prennent les décisions les "moins mauvaises" pour les élèves , jamais de gaieté de coeur lorsqu’il sagit d’un maintien.Pour autant, reconnaissons que les maintiens ne règlent rien et placent les élèves dans des situations bien difficiles sous de multiples aspects.
Yannick TRIGANCE

Logo de soso
lundi 31 juillet 2006 à 23h59 - par  soso

Je suis bien d’accord avec vous : le redoublement n’est pas une solution , leplus souvent pour nos élèves en difficulté. Mais que faire lorsqu’un élève arrive en fin de CE2 et n’en est qu’au stade de l’anonement en lecture, lorsqu’il ne comprend pas ce qu’il lit,qu’il n’a donc aucune autonomie dans son travail ?????
C’est vrai que le redoublement est très difficile à accepter pour un enfant et ses parents d’ailleurs (pb du regard des autres...)mais il est évident que certains enfants ont besoin de plus de temps pour apprendre et ce pour différentes raisons.
Nous ne pouvons plus orienter nos élèves en difficulté en perf, nos classes sont toujours aussi chargées. Que faire pour aider ces élèves ???
Même avec toute la bonne volonté, du décloisonnement, l’aide du réseau... cela n’est parfois pas suffisant ?
qu’est ce que les textes nous propose d’autres comme solutions ?

Je travaille en ZEP, mes élèves ont de grosses difficultés de langage et un niveau scolaire très faible. Cette année je me suis posée beaucoup de questions sur les solutions à apporter mais l’institution ne propose rien si ce n’est les fameux PPRE magiques qui vont résoudre tous nos problèmes !!!