A Aminata, et pour tous les autres ...

mardi 8 août 2006
par  Y.Trigance
popularité : 3%

Billet d’humeur, rédigé le 28 juillet, en plein été, sur un sujet qui mobilise depuis bien des mois toutes celles et tous ceux qui croient encore au droit à l’éducation pour toutes et tous

A Aminata, embarquée pour le Mali ...

Chère Aminata,

Je reviens de Roissy d’où tu viens d’être embarquée pour le Mali , encadrée par deux policiers.
Tu es arrivée en France en 2002, pour vivre avec ton frère puisque tes parents se séparaient et que ta maman ne pouvait assurer ta subsistance.
Elève au lycée Louise Michel d’Epinay S/Seine, tu viens de réussir ton CAP et tu t’apprêtais à préparer un BEP.
Tu avais déposé une demande de régularisation à la préfecture de Seine-Saint-Denis où tu avais rendez-vous le 16 août prochain pour un examen de ta situation.
Mais tu ne pourras te rendre à ce rendez-vous : le ministre de l’intérieur en a décidé autrement et à l’heure qu’il est , tu voles vers le Mali.
Non, Aminata, tu n’es pas une terroriste, tu ne menaces en rien les intérêts vitaux de notre pays, tu n’as commis aucun délit.
Comme des milliers de jeunes, avec tes proches, tranquillement, tu vivais en France où tu comptais réussir ta scolarité, ton parcours professionnel, bref, ta vie.
Alors Aminata, sache que nous étions nombreux ce 28 juillet après-midi à Roissy, citoyens, enseignants, membres d’associations , élu(e)s, syndicalistes, pour refuser ton expulsion, pour dire que nous ne partageons pas cette idée d’une république qui chasse les enfants, les jeunes, en plein cœur de l’été, en catimini, pour « faire du chiffre ».
Aminata, cette France-là n’est pas digne de toi.

Yannick TRIGANCE-Directeur d’école à Epinay S/Seine (93)