Lire par A. Bentolila

lundi 27 octobre 2003
par  Jean-Claude ROLLAND
popularité : 2%

Avant même de savoir lire, l’enfant doit découvrir ce qu’est l’acte de lecture, connaître ses enjeux et savoir ce que lire veut dire. Parallèlement, l’apprentissage de la lecture ne peut pas être envisagé sereinement sans une vraie maîtrise de la langue orale.

Des activités adaptées doivent ensuite être proposées, afin de contribuer à la mise en place des processus minimaux nécessaires à l’identification et à la reconnaissance des mots. Ces processus, qui constituent un instrument et non un préalable, sont indispensables, mais non suffisants pour entrer dans la compréhension. Car on apprend à comprendre et cet apprentissage fait partie intégrante de l’apprentissage de la lecture.

Construire le sens des phrases, appréhender la cohérence d’un texte, nécessitent l’accompagnement d’un médiateur bienveillant et exigeant. Un enseignant doit pouvoir identifier les difficultés d’apprentissage de ses élèves, et proposer des aides et des re-médiations adaptées aux besoins. Comprenant la complexité de l’activité de lecture, il conduira ses élèves vers la pluridisciplinarité qu’elle requiert et l’autonomie et la polyvalence qu’elle autorise.


Alain Bentolila extrait du site TFL.
Avec la collaboration de Bruno Germain, Denis Legros et Emmanuel Maitre