Succès de de la grève du 18 octobre

mercredi 20 octobre 2004

Lundi 18 octobre 2004,
par solidarité avec Philippe et pour poser le problème des responsabilités

25 des 28 écoles d’Epinay ont fermé leurs portes et
98 % des enseignants étaient grévistes


« En aucun cas il n’est question pour nous de faire pression sur la justice ou sur la famille de la victime. Nous n’avons pas du tout l’intention d’influer sur le jugement qui sera rendu 28 octobre prochain. »
L’inspecteur d’académie a reçu une délégation à 16 h 30 et transmettra au ministère notre volonté de mettre en place une table ronde concernant le problème de la responsabilité des enseignants.
Il rendra compte (au plus vite) au ministère de nos inquiétudes qu’il estime légitimes et de nos demandes et communiquera les chiffres de la grève.
Il pense qu’en cas de confirmation de la condamnation, le ministère serait obligé de réagir ( par circulaire ou autre ).
Il souhaite aussi que le métier d’enseignant soit mieux compris par les autres corps de la société civile.
Il se propose d’organiser au niveau départemental, au mois de novembre ou de décembre, une journée de débat et de réflexion sur ces questions de responsabilité.