Blocage du concours (CERPE) à l’IUFM de Livry-Gargan

mercredi 6 mai 2009

Plusieurs dizaines de correcteurs ont bloqué la correction des copies du concours des professeurs des écoles afin de réclamer le retrait de la réforme de la formation des enseignants.


Nous, professeurs des écoles titulaires et stagiaires, formateurs, enseignants-chercheurs, personnels IATOS/BIATOS, correcteurs convoqués au concours de recrutement de professeurs des écoles (CERPE) de la session 2009 dans le Centre départemental 93, tenons à exprimer solennellement notre ferme opposition aux projets de recrutement et de formation des futurs enseignants.
Ces projets, s’ils étaient adoptés, entraîneraient une très grave dégradation du recrutement, de la formation, de l’enseignement en général et créeraient les conditions d’un recrutement d’enseignants non fonctionnaires.
Nous refusons la suppression de l’année de formation professionnelle en alternance, rémunérée, qui suit actuellement la réussite au concours : c’est bien lors de cette année là que les futurs professeurs, alors fonctionnaires stagiaires, peuvent apprendre leur métier.
Nous constatons que le gouvernement maintient ses projets malgré des mois de mobilisation.

C’est donc conscients de ces enjeux que nous décidons :
- de continuer les actions visant au retrait des réformes projetées par le gouvernement,
- le soutien et la participation au blocage des corrections du CERPE
- d’appeler les organisations syndicales et fédérations de parents d’élèves à jeter toutes leurs forces dans l’action contre les réformes, notamment en appelant à la grève « de la maternelle à l’université » le 14 mai et de ne pas participer jusqu’au retrait du projet aux négociations et à la commission Marois-Filâtre proposées par le gouvernement.
- la poursuite du blocage du centre de Livry-Gargan pour les journée des 4 et 5 mai 2009.