Lire 30 oeuvres au cycle 3

Compétences en littérature
lundi 9 février 2004
par  Réseau Eppée
popularité : 2%

L’enseignement de la littérature au cycle 3 apparaît dans les programmes 2002 avec les objectifs et les compétences déclinés.
C’est pour nous un nouveau domaine d’enseignement qui a nécessité un accompagnement apporté par exemple par les documents d’accompagnements ou les listes d’oeuvres (à télécharger en bas de page) même si elles ne sont pas une contrainte fermée mais bien une aide.
2 classiques de l’enfance, 8 oeuvres contemporaines de littérature qui permettent donc des rencontres avec des auteurs sont à lire par l’élève ; donc 10 oeuvres par an soit environ une par mois de l’année scolaire.

Comment ?
- En parcours rapide, en s’attardant pas plus de 2 semaines sur un roman, les lectures peuvent se diversifier :

  • celle du maître qui en lisant interprète et qui permet une "mise en voix" experte (voir lire des contes)
  • celle des élèves à voix haute qui permet une incitation à la lecture

- des présentations d’oeuvres par le maître, les élèves
- des lectures silencieuses
- des débats autour d’une oeuvre, débats préconisés dans d’autres disciplines
- des mises en réseaux (auteurs, personages, thèmes, ...) : il s’agit de partager ses lectures, partager sa culture
- le carnet de lecture personnel qui garde la trace des émotions, des intérêts, des citations, des extraits
- les ateliers de lecture qui permettent le travail sur le code, les modalités et les stratégies de lecture, les élèves n’ayant pas fini d’apprendre à lire. Ces ateliers vont par exemple permettre le travail sur les anaphores, créer des liens avec l’observation réfléchie de la langue, s’entraîner sur les outils de la langue, la compréhension. Ce qui est en opposition avec l’utilisation d’extraits pour la grammaire

Quoi ?
- Choisir des oeuvres pour tous pour que l’élève entre en littérature, il s’agit d’un parcours individuel et personnel
- des oeuvres proches du langage oral
- des textes résistants, qui résistent à la compréhension, la lecture faisant obstacle, qui amènent à des retours, des relectures. Le lecteur se questionne, interrogen d’autres lecteurs
- des textes proliférants qui amènent à plusieurs interprétations, qui questionnent sur le sens à cause de leur polysémie, dont les lectures sont plurielles. Ce qui amène à un travail sur l’implicite.

Combien ?
- 10 textes sont à mémoriser par les élèves (poèmes, extraits, théâtre, ...)

Et encore ?
- Des liens avec le lire-écrire en amenant les élèves à produire des textes


Compétences et savoirs :
Être capable de :
- se servir des catalogues (papiers ou informatiques) de la BCD pour trouver un livre,
- se servir des informations portées sur la couverture et la page de titre d’un livre pour savoir s’il correspond au livre que l’on cherche,
- comprendre en le lisant silencieusement un texte littéraire court (petite nouvelle, extrait…) de complexité adaptée à l’âge et à la culture des élèves en s’appuyant sur un traitement correct des substituts des noms, des connecteurs, des formes verbales, de la ponctuation… et en faisant les inférences nécessaires
- lire en le comprenant un texte littéraire long, mettre en mémoire de ce qui a été lu (synthèses successives) et en mobilisant ses souvenirs lors des reprises,
- lire personnellement au moins un livre de littérature par mois tout au long des trois années du cycle,
- reformuler dans ses propres mots une lecture entendue,
- participer à un débat sur l’interprétation d’un texte littéraire et en étant susceptible de vérifier dans le texte ce qui interdit ou permet l’interprétation défendue,
- savoir par cœur au moins dix textes (de prose, de vers ou de théâtre) chaque année,
- dire quelques-uns de ces textes en en proposant une interprétation (et en étant susceptible d’expliciter cette dernière),
- pouvoir mettre sa voix et son corps en jeu dans un travail collectif portant sur un texte théâtral ou sur un texte poétique,
- élaborer et écrire un récit d’au moins une vingtaine de lignes, avec ou sans support, en respectant des contraintes orthographiques, syntaxiques, lexicales et de présentation,
- pouvoir écrire un fragment de texte de type poétique en obéissant à une ou plusieurs règles précises en référence à des textes poétiques.
Avoir compris et retenu :
- avoir compris que le sens d’une œuvre littéraire n’est pas immédiatement accessible mais que le travail d’interprétation nécessaire ne peut s’affranchir des contraintes du texte,
- avoir compris qu’on ne peut confondre un récit littéraire et un récit historique,
- avoir retenu les titres des textes lus dans l’année et le nom de leur auteur.


- Notes prises lors de l’intervention de Mme FEUILLET, IEN. lors du stage sur le collège Galois.
- Extraits des programmes 2002


Documents joints

Liste de référence
Liste de référence
180 titres d’oeuvres de littérature pour le cycle 3