Evaluer

vendredi 21 novembre 2003
par  Jean-Claude ROLLAND
popularité : 3%

Exploiter l’évaluation CE2 comme celles de 6ème ou encore celles de GS/CP est un objectif des équipes d’enseignants et non seulement de l’enseignant chargée de la classe :
- Elaborer des réponses pédagogiques adaptées aux besoins des élèves
- Stabiliser, achever les apprentissages des cycles précédents,
— cycle 1 pour les évaluations GS/CP en particulier en ce qui concerne les apprentissages langagiers,
— Cycle 2 pour l’évaluation CE2,
— Cycle 3 pour l’évaluation 6ème.
Il s’agit là d’un véritable souci de continuité des apprentissages.

Qu’évalue-t-on ?
-  Ces compétences absolument fondamentales dont la maîtrise doit s’acquérir : les compétences « de bases » ou mieux « nécessaires » aux enfants pour profiter pleinement des situations pédagogiques de cycle 3 ou de 6ème
-  Ces compétences approfondies qui mettent en jeu des stratégies, des savoir-faire qui seront entraînées et fixées tout au long des années du cycle
-  Ces compétences remarquables qui deviendront l’objet essentiel des enseignements du collège
Identifier de façon fine les acquisitions, les réussites, les difficultés des élèves sur la base de protocoles d’évaluations nationales
Préciser le niveau d’attente à l’issue de chaque cycle

Des compétences, des capacités, des savoirs ?
-  Une compétence est un système de règles intériorisées par l’élève ce qui lui permet d’effectuer certains actes, certaines tâches. C’est aussi la capacité reconnue par d’autres en telle ou telle matière qui permet, donne le droit d’en juger. On déclare un tribunal compétent, un expert compétent.
-  Une capacité est l’aptitude à faire, à comprendre quelque chose, c’est-à-dire, pouvoir mobiliser des opérations mentales pour résoudre un problème ou maîtriser une situation.

Le contexte de l’évaluation :
- Si la compétence est dépendante de la capacité à réaliser une tache déterminée, il est nécessaire de définir la situation de mise en œuvre. On sait que le contexte peut affecter le niveau de compétence.
- La question qu’on peut se poser est : existe-t-il des compétences générales ou transversales si elles dépendent du contexte ?
- Existe-t-il un transfert d’un contexte à un autre ? A moins peut-être que ces transferts ne soient possibles que dans une même famille de tâches ?