Pour une circulation libre des enfants dans l’école ?

Une ancienne pétition de l’ICEM ...
lundi 24 novembre 2003
par  Réseau Eppée
popularité : 3%

L’École Publique inscrit dans ses objectifs prioritaires le respect de l’enfant, de sa dignité, de ses besoins, de ses rythmes.
Elle a pour rôle de le préparer à exercer sa liberté et son autonomie et de le former à être un citoyen actif et responsable.

Dans le cadre des pratiques pédagogiques diversifiées préconisées par les Instructions Officielles et les directives pour la mise en œuvre de la citoyenneté à l’école, il est nécessaire que les enfants et les adolescents s’approprient les espaces de l’école (classes, ateliers, BCD, CDI, couloirs, toilettes …) et les temps scolaires. Apprendre à gérer ses déplacements et son temps contribue à construire l’autonomie.

Pour cela la LIBRE CIRCULATION des élèves dans l’école doit être possible. Inscrite dans le règlement intérieur, elle est organisée avec les élèves (conseils coopératifs, établissement de règles de vie,…) et reste sous la responsabilité des enseignants, garants de la sécurité de chacun.

Mais celle-ci se heurte actuellement à la législation en place qui exige la présence permanente de l’enseignant avec TOUS ses élèves.

Qu’en pensez-vous ?


ICEM- Pédagogie Freinet, 18 rue Sarrazin, 44 000 Nantes


Commentaires  forum ferme

Logo de mamaé
> Pour une circulation libre des enfants dans l’école ?
mardi 12 octobre 2004 à 21h58 - par  mamaé

C’est une catastrophe...De moins en moins,il est possible de laisser les enfants(prevenus,ayant connaissance des règles de vie,conscience de ce qui les met en danger ou pas...) circuler dans l’école sans un adulte.Pourtant,c’est sain qu’ils puissent le faire.C’est sain qu’ils signalent "je vais aux toilettes",sans me préciser pour y faire quoi(!),la pudeur ça s’apprend,c’est sain qu’ils signalent dans quelle classe ils vont,lorsque c’est autorisé,etc...ben oui ;Déjà c’était rare,maintenant c’est illégal ;Il ne me reste plus qu’à démissionner peut-être ?En attendant,je "résiste",je continue...Mais je suis découragée,je trouve qu’on regresse.