Comité de défense du Centre de santé Blumenthal

lundi 3 juillet 2006
par  ...
popularité : 3%

Une délégation du comité a été à nouveau reçue le 21 juin au Ministère de la Santé :
A cette réunion participaient 7 personnes, reçues par M. Habert, représentant le Ministre de la santé.
Nous lui avons remis un compte rendu de toutes nos initiatives d’information, d’actions, engagées depuis près de deux ans contre la fermeture inadmissible du centre de santé, pour sa pérennité et son développement.
Il emploie 19 salariés, soigne 4000 patients d’Epinay et d’autres communes comme Villetaneuse.
Après 80 ans d’existence son utilité a été prouvée
Aujourd’hui la Croix Rouge s’entête pour le liquider, elle a le concours du Maire d’Epinay et le soutien du ministère de la Santé.
Ce n’est pas un cas isolé plusieurs autres centres de santé Croix Rouge sont concernés sur le département.
Cette orientation politique malsaine est inscrite dans le désengagement de l’Etat, qui considère avec le patronat que la santé coûterait trop en dépense. D’où les coupes sombres financières, la réduction drastique des effectifs salariés de diverses professions, des conditions de travail de plus en plus inhumaines.
L’acharnement contre le centre de santé Blumenthal ne peut laisser les habitants indifférents.
Que vont devenir les 4000 patients qui fréquentent le centre ?
La clinique des Presles est également en voie de liquidation. Le Maire a externalisé le CMP en le transférant avenue d’Enghien avec une perte de fréquentation des deux tiers des enfants. Il a sans consultation avec les intéressés en accord avec le président de la Croix Rouge décidé en catimini de dégager du centre le cabinet dentaire.
Sa proposition de transfert de certaines activités du centre de santé dans les locaux au dessus de la Poste est impossible du fait de l’utilisation de ces locaux par plusieurs dizaines de spinassiens dans le cadre d’activités de loisir. C’est aller plus loin dans le démantèlement du centre et la remise en cause d’activités pour les personnes âgées.
C’est un comble les malades qui se soignaient à Epinay sont orientées vers la clinique Girardin qui est déjà saturée.

Depuis le 24/10/2005 le comité de défense combat sans relâche

- pour le maintien de toutes les activités sur place : Centre Médico Psychologique
- Protection Maternelle et Infantile, chirurgie dentaire, orthodontie, médecine Générale, dermatologie, soins et piqûres
- pour le maintien du personnel sur place : aucun licenciement

Le Maire doit se déclarer clairement pour le maintien du centre, de toutes ses activités, il doit s’adresser au Ministère pour exiger le maintien du centre et de toutes ses activités

Pour cela nous appelons les patients, les habitants d’Epinay, les élus,
à se rassembler jeudi 6 juillet à 19 h
devant le centre Blumenthal (rue Jules Siegfried)
pour nous rendre ensemble au Conseil Municipal

Une conférence de presse aura lieu, ainsi que le verre de l’amitié et de la solidarité sera offert aux participants.

Comité de défense du Centre de santé Blumenthal


Communiqué par G. Parcabe.


Commentaires  forum ferme

Logo de Jean-Claude ROLLAND
Centre Blumenthal.
mardi 8 août 2006 à 20h00 - par  Jean-Claude ROLLAND

Epinay le 25/7/06

Comité de Défense de Blumenthal.
Communiqué de Presse
Continuer le combat.

Depuis le 24 octobre 2005 le Comité de Défense de Blumenthal mène un combat ininterrompu pour le maintien du Centre de Santé.
Le 6 juillet 06 avait lieu la manifestation au conseil municipal contre la fermeture, pour le maintien et le développement de toutes les activités sur place, pour que les 4000 patients d’Epinay et des communes avoisinantes qui fréquentent le centre soient toujours accueillis. La manifestation a eu un écho tout au long du parcours auprès des Spinassiens , qui ont été sensibles aux slogans de maintien du centre, NON aux licenciements .Parmi les manifestants on comptait des habitants de Saint-Denis et de Villetaneuse. Au conseil municipal Monique Bobot déléguée CGT du Centre Blumenthal a laissé éclater sa colère, dénoncé la complicité de la municipalité et le double langage de Mr Chevreau.
Agnès Prada mandatée par les usagers a rappelé la vive opposition de la population les 5000 pétitions initiées par le Comité de Défense,elle a rappelé les revendications de maintien et de développement du Centre. Elle s’est inquiétée du sort des 4000 patients qui fréquentent le centre. Elle a insisté sur l’importance d’un centre de santé public à Epinay et de son rôle dans le maintien du lien social. Elle a rappelé les engagements du Ministère, pour le maintien du centre de Santé .
Mme Martine Crépin conseillère municipale PCF est intervenue dans le même sens contre la fermeture.
Bruno Le Roux, député de Seine Saint Denis, conseiller municipal s’est insurgé contre la fermeture et a dénoncé l’accompagnement de celle-ci par le maire, il lui a proposé de rejoindre le comité mais Mr Chevreau a refusé.
Un membre du comité de défense a demandé au maire s’il était prêt à s’adresser au Ministère pour qu’il maintienne le centre Mr Chevreau a donné une fin de non recevoir .
Alors qu’ils affichent « fermeture du centre du 31 juillet au 18 août » nous venons d’apprendre que la Direction de la Croix Rouge et le Ministère avaient décidé en catimini de fermer définitivement le centre le 31 juillet ,que la direction de la Croix Rouge a envoyé des lettres recommandées aux médecins ,et convoqué ces jours ci le personnel à des entretiens de licenciement . Le Ministre de la Santé a donc menti.
Pourquoi ce coup de force en catimini ? En plein été ? Sans prévenir les patients ?
Sûrement parce qu’ils ont mesuré la mobilisation du personnel, des patients, de la population, des syndicats, des associations et des élus qui s’est manifesté sans relâche depuis prêt d’un an . Sans doute parce qu’ils savent comme l’a reconnu le Ministre de la Santé Mr Xavier Bertrand que ce dispensaire est indispensable à la population d’Epinay et des communes avoisinantes.
Nous n’acceptons pas les conséquences de cette politique nous ne baisserons pas les bras. Les 4000 patients qui fréquentent le centre ont besoin de se soigner ! Ce n’est pas des entretiens de licenciement que veut le personnel, c’est le droit de soigner les patients.
Le comité de Défense Blumenthal exige :
Que la Croix Rouge renonce à cette fermeture

Que le Ministre, qui s’était engagé publiquement en mars dernier à ce que la continuité des soins soit assurée, respecte ses engagements et intervienne immédiatement auprès de la Croix Rouge pour qu’elle renonce à cette fermeture.
Mr Chevreau Maire d’Epinay, en temps qu’élu doit s’adresser à Mr Xavier Bertrand Ministre de la santé pour qu’il maintienne le dispensaire.

Le comité a décidé de rester vigilant durant « les vacances » et de faire :
- un communiqué de presse.
- une lettre au Ministre, il a décidé d’organiser une délégation au Ministère dés maintenant.
- un rassemblement devant le centre jeudi 27 juillet à 17 h (2 rue Jules Siegfried)
- une réunion publique à Epinay en septembre afin de préparer une manifestation au Ministère et une délégation à l’assemblée nationale quand Bruno Le Roux déposera une question écrite.
- une enquête auprès des patients afin de mesurer les conséquences précises qu’entraînerait une fermeture, que nous ferions connaître le plus largement possible.

Pour le comité :