Education à la sécurité : apprendre à porter secours

mardi 22 août 2006
par  Jean-Claude ROLLAND
popularité : 3%

ÉDUCATION À LA SÉCURITÉ
Sensibilisation à la prévention des risques, aux missions des services de secours, formation aux premiers secours et enseignement des règles générales de sécurité

Extraits de la CIRCULAIRE N° 2006-085 DU 24-5-2006
JO du 16-7-2006

Les programmes de l’école primaire de 2002 offrent aux enseignants de nombreuses occasions de mise en œuvre dans les différents champs disciplinaires : éducation physique et sportive, éducation scientifique, maîtrise du langage et de la langue française, géographie, éducation civique ...
La sensibilisation aux risques, aux consignes de sécurité et la connaissance des acteurs du secours pourra être abordée dans ce cadre, pour que l’enfant puisse être acteur de sa propre sécurité, dans son environnement proche.
[...]
Le dispositif Apprendre à porter secours (APS) a été initié en 1997 par le ministère chargé de l’éducation nationale et le ministère chargé de la Santé dans le cadre de l’éducation à la santé et à la citoyenneté. Il comporte un apprentissage des principes simples pour porter secours, intégré dans les programmes scolaires et qui tient compte du développement et de l’autonomie de l’enfant.
Ce dispositif a fait l’objet d’une convention entre les deux ministères, publiée au B.O. de l’éducation nationale n° 46 du 11 décembre 2003.
Les apprentissages se répartissent en trois étapes qui figurent, pour chaque cycle, dans l’arrêté du 25 janvier 2002 relatif aux programmes d’enseignement de l’école primaire.

PDF - 105.8 ko
Annexes Porter secours - primaire

Un document de suivi récapitule progressivement les acquis de chaque élève. Un document pédagogique permet de garder trace des modalités du travail conduit (annexe 1).
L’enseignement APS est dispensé par des maîtres qui sont eux-mêmes formés par des équipes ressources de formateurs. Celles-ci associent les compétences de pédagogues (inspecteurs de circonscription, conseillers pédagogiques), de personnels de la mission de promotion de la santé en faveur des élèves et de professionnels de l’enseignement des soins d’urgence (SAMU-CESU) (1).


Et une mission de plus pour les enseignants ...
Bien sûr, c’est intéressant, passionnant, civique, utile, essentiel, ...
Mais qu’en est-il de la formation des enseignants ? Seuls quelques-uns ont pu suivre, 2 ou 3 mercredis ces journées de formation. Nombre de places limitées mais aussi pas vraiment un stage de formation sur le temps de travail ...
C’est à l’iufm, en formation initiale, que chaque enseignant devrait suivre ces formations, certes pour sensibiliser ensuite ses élèves, mais surtout pour être capable lui-même de porter secours aux enfants dont il a la charge !!!

Une autre piste serait des partenariats forts et impliqués avec la Croix-Rouge, le SAMU, ...
Cela a pu exister : ayant vécu pendant plusieurs mois ce partenariat avec la Croix-Rouge, mes élèves y ont appris la solidarité, le respect de l’autre, l’altruisme au-delà des quelques gestes qui sauvent et des attitudes à tenir en cas d’incidents ou d’accidents.

Qu’en est-il aujourd’hui ?


- Sur eduscnet :http://www.educnet.education.fr/securite/secudom/indapsec.htm

- PORTER SECOURS - GUIDE DE L’ENSEIGNANT ; Un apprentissage de la maternelle au collège ;Ch. AMMIRATI, R. GAGNAYRE ; Editions MALOINE ; Prix 26 €