Programmes 2008 suite et fin ?

mardi 29 avril 2008
par  Jean-Claude ROLLAND
popularité : 2%

Les résultats des consultations des équipes pédagogiques des écoles concernant le projet de programmes 2008 sont en ligne :

- Synthèse nationale de la consultation
- on trouve ici l’ensemble des synthèses communiquées par les IEN.

- et ici la copie revue après consultations
et soumise à l’avis du Conseil Supérieur
de l’Éducation

- Les horaires école élémentaire

Dans son discours de Présentation des programmes de l’école primaire à la presse, le Ministre semble se féliciter de ces consultations, des enquêtes réalisées par les instituts de sondage, par internet et de l’élaboration si transparente du projet de programmes ainsi révisé. (Voir ici) :

"ON" lui a dit plein de choses :

Qui "ON" ? Sûrement en partie ceux dont parle son ami et conseiller, J.-P. Brighelli : "La liste des signataires a ceci de précieux qu’elle nous donne, à nous qui œuvrons pour la rénovation de l’école, la liste des parasites. Monsieur le ministre, peut-être serait-il temps de faire le ménage ? ...", mais aussi les enseignants dans les équipes pédagogiques, quelques chercheurs, quelques syndicats, ...des "pédagogistes", quoi ... Quel mépris dans ce "ON" ! ...

- "ON" lui dit que les programmes rédigés entre 1998 et 2002 n’ont pas encore fait leur preuve. ; en effet leur mise en œuvre s’est étalée sur 3 ans de 2003 à 2006 puis ont été modifiés en 2007 ; mais "le pédagogisme" dont il connait maintenant bien les effets (Merci à Sauver les lettres, au GRIP, SLECC, SOS Education, ...) a bien eu le temps de générer la ruine de l’école.

- "ON" lui dit que l’école a manqué de moyens : il ne répond que par des chiffres semblant ignorer les réalités du terrain, lui le chantre du qualitatif.

- "ON" lui dit qu’il faut relativiser les enquêtes internationales : il reprend alors les résultats d’une enquête française sur l’orthographe ; oubliant par là même que certains des échecs aux tests internationaux étaient le manque d’initiative des élèves face à des questions ouvertes ; s’ils ne savent pas nos élèvent n’essaient pas : ces programmes basés sur les savoirs et les automatismes seuls ne résoudront pas ces difficultés : demandons-nous quelle est dans ces textes le statut de l’erreur ...

- "ON" ajoute ces nouveaux programmes ont été élaborés sans concertation : les synthèses des consultations, les sondages, prouvent le contraire n’est-ce pas ? Mais ceci ne dit toujours pas quel est le groupe qui a rédigé les textes ... Rappelons-nous que Sauver les lettres, le SLECC, le GRIP, et consorts avaient été reçus quelques semaines avant la publication.

- "ON" lui dit queles programmes sont une affaire d’experts : pas du tout répond le Ministre se défendant de toute idéologie , c’est une affaire politique ; cela permet, bien sûr, de lutter contre l’idéologie réactionnaire des pédagogistes.

- "ON" a demandé une référence plus explicite au socle commun : le nouveau texte fera apparaître la référence aux 7 domaines de compétences.

- "ON" ne comprenait pas la réduction de l’horaire hebdomadaire général et l’ajout d’une heure de sport : cette heure d’EPS disparaît ; l’horaire en math et en français est fixé de manière hebdomadaire ; pour le reste de manière annuelle ...

- "ON" se questionnait sur la précocité de certains apprentissages : le texte apporte des précisions sur la lecture en GS, la division en CE1, le passé antérieur et la proportionnalité ...

- "ON" se questionnait aussi sur la liberté pédagogique : il répond "le choix de la liberté pédagogique, qui consiste à s’interdire toute prescription de méthode dans la rédaction des programmes, "

  • bien que le travail sur les problèmes soit mieux réaffirmé, en math : "l’élève enrichit ses connaissances, acquiert de nouveaux outils, et continue d’apprendre à résoudre des problèmes. Il renforce ses compétences en calcul mental. Il acquiert de nouveaux automatismes. L’acquisition des mécanismes en mathématiques est toujours associée à une intelligence de leur signification." ; cela permet-il de donner une place centrale dans l’apprentissage à la résolution de problème ?

Commentaires  forum ferme

Logo de Jean-Claude ROLLAND
> Programmes 2008 suite et fin ?
samedi 24 mai 2008 à 23h02 - par  Jean-Claude ROLLAND

Pas de documents d’accompagnement pour les programmes !
Voici ce qu’a déclaré Jean-Louis Nembrini, directeur général de l’enseignement scolaire : "Les documents d’accompagnement existants ne sont plus valables et ne doivent plus être utilisés. Pour les nouveaux programmes du primaire, il n’y aura pas de documents d’accompagnement, les programmes sont courts, clairs et explicites".
Source AEF.

mardi 26 août 2008 à 13h47

Hallucinant tout simplement !

Logo de Jean-Claude ROLLAND
> Programmes 2008 suite et fin ?
mardi 20 mai 2008 à 07h55 - par  Jean-Claude ROLLAND
Logo de Jean-Claude ROLLAND
> Programmes 2008 suite et fin ?
mercredi 30 avril 2008 à 14h26 - par  Jean-Claude ROLLAND