L’atelier d’écriture avec l’intervention d’auteur

lundi 5 janvier 2004
par  Jean-Claude ROLLAND
popularité : 3%

L’atelier d’écriture avec l’intervention d’auteur illustrateur participe aux missions de l’école : susciter l’expression et la créativité, aider au développement global et harmonieux.
On ne cherche pas, ici, à fabriquer des artistes, mais à éduquer à la sensibilité.
Le partenariat avec les collectivités locales, municipalités, et leur services, direction des affaires culturelles, bibliothèques municipales, ... est intimement lié à l’émergence du local, de la région, de la ville et du social. Depuis la création des ZEP (circulaire de 1981), la décentralisation permet de plus en plus ces initiatives.
Ceci implique initiatives, autonomie de décisions et induit un changement de référence, de l’école à la ville, un changement de mode pédagogique, la différenciation, la pédagogie de projet.
La réalisation finale, objet même de l’atelier pédagogique demande de la part de tous un mode de fonctionnement, une gestion du temps et des moyens différents. La visée de toute intervention est un changement d’ordre social, la demande émanant de l’école du concours d’un tiers.

[...] J’ai décidé d’intensifier les " ateliers d’écriture " animés par des écrivains, des poètes, et les " ateliers de lecture ", avec le concours de co-médiens. Ils font goûter aux enfants la saveur des mots, restituent à la langue sa fonction la plus no-ble qui est de libérer l’imaginaire et de lui donner forme.
[...] Les artistes ont montré comment le dessin, lorsqu’il se libère de l’imitation, devient l’outil merveilleux de la pensée. Il est le terrain fertile de l’imagination, le temps de la réflexion et de l’exploration, l’instrument de l’éducation du regard, et enfin l’espace du raisonnement et de la démonstration.
[...] Je suis certain que l’activité graphique qui se déroule autour des différents lan-gages des arts doit accompagner toute la scolarité d’un élève et constituer un véritable atout pour sa capacité à raisonner.
[...] L’artiste doit s’exprimer au cœur de l’Ecole au cours de séances prévues sur des projets élaborés conjointement avec le professeur. Pour l’élève c’est l’arrivée dans la classe d’un autre regard sur les choses et les êtres.
Pour l’élève comme pour les enseignants, c’est une démarche de projet, ancrée dans la réalité d’une création et d’une production, inscrite dans un délai, avec le temps de la conception, le temps de l’échange, celui de la réalisation, de la présentation au public et de l’évaluation. [...]


Lang Jack, Conférence de presse de, ministre de l’éducation nationale. Orientations pour une politique des arts et de la culture à l’École. 14 décembre 2000