Pistes pour l’évaluation - cycle 3 - (1. maîtrise de la langue)

mercredi 28 novembre 2007
par  Jean-Claude ROLLAND
popularité : 4%

Maîtrise de la langue
Des pistes et des indications pour l’évaluation extraites du livret de compétences (Octobre 2007)

- lire
- écrire
- dire

Connaissances et capacités attendues en fin de scolarité obligatoire
Éléments du socle attendus fin de cycle3
Indications pour l’évaluation
Lire
Être capable de lire en associant déchiffrage et reconnaissance directe des mots connus
Maîtriser l’ensemble des relations graphophonologiques
Évaluation à l’issue d’ateliers spécifiques d’étude de la langue (lecture de non mots, de mots inconnus comportant des correspondances grapho phonétiques plus rares…)
Identifier immédiatement les mots outils les plus fréquents, les mots usuels des activités de la classe et du vocabulaire acquis dans le cadre des différents domaines du cycle 3. Lire couramment des textes adaptés au niveau du cycle III (par exemple, extraits de manuels scolaires).
Ces tâches sont organisées dans le cadre des activités habituelles de la classe, les critères d’évaluation sont précisés avant l’exercice. Par exemple, en situation d’exercice, dans les différents champs disciplinaires, faire lire à haute voix des textes utiles à l’avancée du travail
Lire à haute voix, de façon expressive, un texte en prose ou en vers
Lire devant la classe, pour en faire partager le plaisir et l’intérêt, un passage d’une dizaine de lignes d’un texte connu.
Les objectifs de chaque lecture demandée sont précisés et les élèves peuvent préparer leur lecture.
Utiliser ses connaissances sur la langue pour comprendre un texte
En lecture, utiliser ses acquis en vocabulaire pour approcher le sens d’un mot inconnu, ou un sens inconnu d’un mot connu, à vérifier ensuite dans le dictionnaire
L’évaluation s’effectuera par observation lors d’activités courantes de la classe d’une part, d’autre part, des situations d’évaluation telles que celle-ci peuvent être proposées :
-choisir parmi plusieurs équivalents le sens d’un mot inconnu figurant dans un texte
-vérifier dans le dictionnaire.
 Exemple pour noir (idées noires) : choisir parmi : farfelu, génial, honteux, triste
Comprendre des mots nouveaux en s’appuyant sur des radicaux connus et des affixes fréquents
L’élève aura à trouver le sens du mot nouveau en expliquant comment il l’a déduit (exemple : « ensabler ça veut dire qui a été pris par le sable parce qu’il y a le mot sable et en ça veut dire que c’est dedans »).
Utiliser les indications sémantiques données par les déterminants (connu/inconnu)
L’élève aura, par exemple, à préciser si l’on sait de quel objet ou quel personnage on parle (ex : écris oui ou non sous le mot souligné : oui = tu sais de quel objet on parle, non = tu ne sais pas, ce n’est pas précisé).
Se servir des signes de ponctuation comme appui pour la compréhension en lecture :
-repérer les unités syntaxiques,
-dans la narration, délimiter les paroles rapportées,
-marquer la valeur interrogative ou exclamative d’une phrase
Cette compétence sera évaluée au cours des activités ordinaires de lecture. L’élève aura à lire à voix haute un texte lu silencieusement en rendant la courbe intonative, en manifestant par un changement de voix le changement de personnage dans un dialogue intégré dans un récit. L’élève aura à indiquer le premier et le dernier mot des paroles d’une personne en identifiant les incises du narrateur (dit-il soudain).
En lecture, trouver à quel terme du texte renvoient les substituts nominaux et pronominaux.
L’élève aura à signifier la relation nom/substitut, oralement ou par surlignage de couleur.
Prendre appui sur les connecteurs pour comprendre les enchaînements d’un texte.
L’élève formulera dans ses propres mots la valeur des mots de liaison dans l’ensemble du texte ; exemple : « puis, ça veut dire qu’il y a une nouvelle action qui se passe et justement il se passe cela… ».
S’appuyer sur les temps des verbes pour repérer la chronologie d’un texte simple
Par exemple, placer sur une frise chronologique la succession des événements de la narration
Dégager les idées essentielles d’un texte (littéraire, documentaire)
Après lecture (silencieuse autonome ou à haute voix par l’enseignant) d’un texte narratif d’une à deux pages ou d’un texte documentaire court (une page maximum), reformuler le sujet principal du texte et en dégager les idées essentielles.
Ces tâches sont connues, pratiquées fréquemment en classe à l’oral, en séance collective ou par petits groupes.
Les objectifs ainsi que les critères d’évaluation sont explicités par le maître avant l’activité. L’évaluation pourra consister à proposer quelques questions : de quoi parle ce texte, quelles informations donne-t-il (texte documentaire), quels sont les événements principaux de cette histoire (fiction) ?
Repérer les grandes parties d’un texte lu
L’élève aura par exemple à indiquer le premier et le dernier mot d’une partie.
Lire seul une consigne usuelle et effectuer la tâche demandée
Vérification au cours des activités de la classe, dans tous les domaines.
Lire des oeuvres intégrales, notamment classiques, et rendre compte de sa lecture
Lire intégralement un poème, un conte, un récit appartenant à la littérature de jeunesse. Pour présenter un récit, en choisir un extrait caractéristique, le lire à haute voix et justifier ce choix.
Ces tâches sont organisées dans le cadre des activités habituelles de la classe. Elles sont connues, déjà pratiquées ; leurs objectifs sont explicités par le maître avant l’activité ainsi que les critères d’évaluation.

Retour haut de page

 

Connaissances et capacités attendues en fin de scolarité obligatoire
Éléments du socle attendus fin de cycle 3
Indications pour l’évaluation
Ecrire
Copier un texte sans erreur
Copier par groupes de mots dans une écriture cursive régulière et lisible, un texte d’au moins cinq lignes sans erreur orthographique et de ponctuation, en respectant la mise en page.
Ces tâches sont organisées dans le cadre des activités habituelles de la classe, les critères d’évaluation étant précisés avant l’activité.
Écrire lisiblement et correctement un texte sous la dictée
Écrire sous la dictée un texte de dix lignes maximum, en sachant :
- marquer l’accord en genre et en nombre dans le groupe nominal,
- marquer l’accord du verbe et du sujet dans des phrases où l’ordre syntaxique régulier est respecté,
- orthographier les mots du lexique courant,
- orthographier les verbes aux temps et modes étudiés.
Ces tâches sont organisées dans le cadre des activités habituelles de la classe, les critères d’évaluation étant précisés avant l’activité.
Rédiger un texte bref écrit dans une langue correcte (organisation des phrases, orthographe, conjugaison des verbes)
Rédiger un texte bref (un à deux paragraphes, une dizaine de lignes), dont les phrases après révision sont grammaticalement acceptables et qui respecte la ponctuation, les règles orthographiques, lexicales et de présentation.
On autorisera la consultation d’un dictionnaire et de l’affichage de la classe. On exigera une construction correcte des phrases simples, le respect des principales règles d’accord et de l’orthographe lexicale ainsi que ainsi que l’orthographe des verbes conjugués aux temps et modes étudiés.
L’évaluation portera sur le respect des caractéristiques de l’écrit qui auront été l’objet d’apprentissages. Des critères d’évaluation seront construits avec les élèves avant l’activité.
Au cours d’une activité de classe, écrire de manière autonome un texte de façon à pouvoir le relire (cahier d’expériences, brouillon etc.).
Ces tâches sont organisées dans le cadre des activités habituelles de la classe, les critères d’évaluation étant précisés avant l’activité.
L’activité est déjà connue, déjà pratiquée, avec des objectifs identifiés.
Dans des activités différentes (mathématiques, sciences…), proposer une réponse écrite, explicite et énoncée de façon syntaxiquement cohérente.
Ces tâches sont organisées dans le cadre des activités habituelles de la classe, les critères d’évaluation étant précisés avant l’activité.
L’activité est déjà connue, déjà pratiquée, avec des objectifs identifiés.
Rédiger un texte cohérent d’au moins trois paragraphes adapté à son destinataire et à l’effet recherché, (récit, compte rendu, lettre, description, explication, argumentation)
Rédiger un texte pour communiquer à la classe la démarche et le résultat d’une recherche individuelle ou de groupe.
L’évaluation portera sur l’adaptation à un destinataire réel ou fictif ayant des caractéristiques connues des élèves mais également sur la cohérence du propos tenu.
Rédiger la suite ou la fin d’un chapitre en cohérence avec le texte lu
L’évaluation portera sur la cohérence avec le texte de départ (enchaînement des événements, personnages, type de langue…).
Des critères d’évaluation seront construits avec les élèves avant l’activité.
Dans le cadre d’un projet ou d’une activité d’écriture, rédiger un texte cohérent de deux paragraphes au moins adapté à son destinataire et respectant la consigne donnée.
L’évaluation portera sur le respect des caractéristiques de l’écrit attendu, préalablement objet d’apprentissage. Des critères d’évaluation seront construits avec les élèves avant l’activité.
Résumer un texte
Reformuler par écrit deux ou trois idées essentielles retenues à la lecture d’un texte d’une page.
Cette capacité est relativement complexe selon que les idées essentielles ont été données ou pas à l’élève au préalable : on s’en tiendra à la reprise des points étudiés en commun lors de l’étude du texte. L’activité est déjà connue, déjà pratiquée, avec des objectifs identifiés.
L’évaluation sera conduite dans une situation ordinaire de classe au moins une fois par période.

Connaissances et capacités attendues en fin de scolarité obligatoire
Éléments du socle attendus fin de cycle 3
Indications pour l’évaluation
Dire
Prendre la parole en public en s’adaptant à la situation de communication (attitude et niveau de langue ; effet recherché)
Exposer à la classe une expérience personnelle, un événement extérieur…
Faire un récit devant un groupe dans l’intention de l’informer, l’émouvoir, l’amuser…
Mettre en voix en le théâtralisant un dialogue lu et travaillé en classe
L’évaluation sera conduite en situation de communication réelle. De telles situations doivent être préalablement proposées régulièrement.
Il est conseillé de construire avec les élèves des grilles simples de critères pour une bonne prise de parole en public. Le respect des critères de ces grilles sera un bon repère d’évaluation pour l’élève, la classe, le professeur.
Participer à un dialogue, à un débat : prendre en compte les propos des autres, expliquer son point de vue, rester dans le propos de l’échange
Participer à des échanges au sein de la classe ou de l’école
- en attendant son tour de parole,
- en écoutant autrui,
- en restant dans les propos de l’échange,
- en exprimant un avis, une préférence …
- en donnant une information,
- en exposant son point de vue et ses réactions.
L’évaluation sera conduite dans une situation de classe ordinaire, dans le cadre des activités habituelles de la classe, les critères d’évaluation étant précisés avant l’activité.
L’évaluation portera sur la prise d’initiative et la pertinence du propos.
L’activité est déjà connue, déjà pratiquée, avec des objectifs identifiés.
Rendre compte d’un travail individuel ou collectif
En prenant appui éventuellement sur des notes et des documents d’appui (pas sur un texte rédigé), présenter oralement au maître ou à l’ensemble de la classe, après s’y être préparé, les résultats d’une recherche ou d’une expérience, individuelle ou collective, en expliquant la méthode de travail utilisée.
Le maître aura veillé à travailler cette compétence dans divers types situations et à expliciter les critères d’évaluation.
- s’adresser au(x) destinataire(s) du compte rendu (le maître/l’ensemble de la classe)
- parler à voix audible
- s’exprimer de façon compréhensible par tous, tous n’ayant pas connaissance du contenu du travail réalisé
- parler à partir d’un plan et de notes non rédigées.

Retour haut de page